Les chercheurs s'apprêtaient à creuser le sol en vue de la construction d'une nouvelle ligne de chemin de fer, à environ 70 kilomètres au nord de Stockholm, quand ils ont découvert deux rangées de piliers en bois. Une archéologue du Conseil national suédois du patrimoine, Lena Borenius-Joerpeland, a indiqué dans un communiqué que le monument, localisé à 200 mètres d'un important site mortuaire de l'âge de fer scandinave, date selon toute vraisemblance du Ve siècle après Jésus-Christ.

 

Des piliers faisant de huit à dix mètres

La plus grande rangée s'étale sur un kilomètre et compte 144 piliers, alors que la plus courte fait la moitié. "Les piliers étaient hauts, peut-être de huit à dix mètres", a dit Mme Borenius-Joerpeland. "Ils étaient visibles de loin et marquaient probablement l'accès au Vieil Upsal" (Gamla Uppsala). "Cela pourrait être une marque de territoire ou une démarcation d'ordre religieux", a évoqué Mme Borenius-Joerpeland.

 

Le Vieiel Upsal: un centre d'échanges de religion, d'artisanat et d'administration judiciaire

Seuls quelques restes de piliers et les trous dans lesquels ils étaient plantés sont encore visibles aujourd'hui. Les chercheurs ont également trouvé des ossements de chevaux, de vaches et de porcs dans les trous des piliers, preuve selon eux de sacrifices d'animaux.  À l'âge du fer en Scandinavie, le Vieil Upsal était un centre majeur d'échanges, de religion, d'artisanat et d'administration judiciaire.