Le "Plan d'action municipal anti-crise 2012" de Rasquena, dans le nord-est du pays, prévoit de "créer une entreprise publique pour aider les propriétaires de terres agricoles à les louer" à une association légale de consommateurs de cannabis, a expliqué Josep Maria Insausti, conseiller municipal chargé des affaires économiques de la commune, gouvernée par les indépendantistes catalans d'Esquerra Republicana de Catalunya. La consommation privée de drogue n'est pas un délit en Espagne, contrairement à sa commercialisation.



Du chanvre indien cultivé sur huit hectares au moins

L'Association barcelonaise de consommation privée de cannabis (ABCDA), qui devrait faire affaire avec la commune, veut cultiver le chanvre indien pour ses quelque 5.000 membres. Il leur faudrait environ huit hectares, selon le conseiller municipal. Comme beaucoup de communes espagnoles, ce village de 900 habitants est lourdement endetté, avec une dette de 1,3 million d'euros.

 

La location de terre dix fois plus chères !

La commune "a beaucoup de difficultés avec la crise, beaucoup de gens au chômage. Maintenant, on nous demande de rembourser les dettes à un rythme impossible pour un petit village", a fait valoir M. Insausti. Le prix de location des terres destinées au cannabis devrait être multiplié par plus de dix par rapport aux baux normaux, selon lui.