La police italienne des frontières a annoncé mardi avoir intercepté 79 immigrés clandestins d'origine égyptienne et interpellé 15 passeurs présumés près de Mazara del Vallo, un port proche de Trapani, en Sicile (sud).
Une trentaine d'immigrés se trouvaient sur un gros canot pneumatique qui s'était échoué sur le sable près de Torretta Granitola. Les autres ont été trouvés au large sur un bateau de pêche d'où étaient transbordés les migrants clandestins vers le rivage. Les enquêteurs sont aussi parvenus à arrêter une quinzaine de passeurs présumés, selon le communiqué du corps de la Garde des finances chargée des frontières. Les immigrés dont certains souffraient d'hypothermie ont été accueillis dans un campement temporaire installé sur le stade de Mazara del Vallo avec l'aide de bénévoles de la protection civile. Avec la Grèce, l'Italie est l'une des principales portes d'entrée de l'immigration clandestine en Europe. En 2011, plus de 48.000 Tunisiens et immigrants d'Afrique sub-saharienne fuyant la guerre en Libye sont arrivés dans le sud de l'Italie, après avoir versé à des passeurs d'importantes sommes pour monter à bord de bateaux de fortune. La plupart étaient arrivés à Lampedusa, île de 20 km2 située à moins de cent kilomètres des côtes nord-africaines. Mais les passeurs utilisent aussi d'autres sites comme Mazara del Vallo, en Sicile, certains villages côtiers de Calabre ou des Pouilles pour tenter d'y faire débarquer des clandestins. (VIM)