En ce moment
 

Attentats en Espagne: pourquoi les terroristes portent-ils des armes factices?

Attentats en Espagne: pourquoi les terroristes portent-ils des armes factices?
 

A savoir


Les terroristes qui ont été neutralisés lors de l'attaque de Cambrils en Espagne portaient pour rappel de fausses ceintures explosives. Un procédé déjà vu lors d'autres attentats.

Pourquoi les terroristes porteraient-ils de fausses armes lorsqu'ils veulent semer la terreur? Lors des attentats de Nice, à Saint-Etienne-du-Rouvray et ou encore la semaine dernière à Cambrils en Catalogne (survenue peu après celle de Barcelone), les terroristes arboraient des armes factices (des pistolets, des fusils d'assaut et des grenades).

"Comme ce sont des activistes, ils souhaitent trouver le salut dans leur mort et veulent attirer sur eux les tirs des autorités", explique Alain Rodier, directeur de recherche chargé du terrorisme et de la criminalité organisée au Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).

Etant donné que le suicide leur est interdit par la religion, ils cherchent à mourir abattus. "Aller au combat et ne pas en revenir ce n’est pas vraiment un suicide", a précisé Alain Rodier à nos confrères de RTL France.

Toutefois il ajoute qu'à Cambrils, "les autorités ne savaient pas que les terroristes portaient des fausses ceintures explosives. Ils ne l'ont vu qu'après" les avoir abattus.


Quelles sont les consignes données par l'État Islamique?

Dans un document publié sur le site du quotidien français Le Figaro, il est expliqué que les sympathisants de l'Etat islamique donnent la consigne de "simuler une fausse bombe sous les vêtements : avec des fils rouges électriques qui sortent de votre manche et un interrupteur afin de ne pas se faire capturer vivant", avec comme objectif de faire "peur". 

Pour l'organisation terroriste, les policiers ou les militaires n'auront ainsi pas le choix et tireront sur l'individu armé pour le neutraliser rapidement. L'EI y voit deux avantages: le terroriste meurt en "martyr", et ne répondra pas à un interrogatoire, évitant du même coup de révéler d'autres projets d'attentats.

Alain Rodier explique par ailleurs qu'en France, les forces de l'ordre doivent neutraliser rapidement les assaillants, "toujours dans le cadre de la légitime défense".

Plus précisément, la consigne est de tirer sur un individu arborant une arme factice s'il menace de l'utiliser.


Un moyen d'intimidation pour les terroristes?

Selon Alain Rodier, les terroristes utilisent de fausses armes pour "impressionner les civils". "Ils souhaitent créer un climat de sidération et de panique". D'après lui, les jihadistes n'accordent par d'importance "symbolique" à porter cet arsenal. "Je ne crois pas que les jihadistes soient sensibles à la panoplie du terroriste", conclut-il.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos