En ce moment
 

Plus rapide, plus résistant et plus écologique: les Pays-Bas vont tester un revêtement de chaussées révolutionnaire

 

Les Pays-Bas vont bientôt tester un projet pilote en matière de revêtement de chaussées en utilisant du plastique recyclé sur une piste cyclable. Ce procédé pourrait intéresser les autorités wallonnes, d'autant plus que ce type de revêtement est plus écologique et plus résistant au temps.


Plastique récupéré dans l'océan

Le projet pilote mené aux Pays-Bas sera une succession de panneaux préfabriqués, composés de plastique récupéré dans l'océan. Outre la solidité de l'ensemble, sa mise en place serait à priori beaucoup plus rapide qu'une pose d'asphalte.


Plusieurs challenges 

Mais des doutes subsistent à divers niveaux. "Est-ce que la pré-fabrication peut réussir dans le domaine de la construction routière ? C'est là la grosse question", s'interroge Didier Block, secrétaire général de la fédération wallonne des entrepreneurs de travaux de voirie (FWEV). "Comment va-t-on réaliser les courbures, les carrefours ? Voilà différents challenges à résoudre avec cette technique", précise-t-il.


Le projet doit encore faire ses preuves 

Un autre élément qui doit encore faire ses preuves: la résistance des matériaux utilisés aux conditions climatiques. "Nous avons parfois des températures qui dépassent les 30 degrés en été. Alors le plastique va se dilater tout à fait normalement, donc est-ce qu'il va fondre ? De même en hiver, le plastique va se contracter. Qu'est-ce que ça va donner ? Y aura-t-il des fissures ou des trous dans les routes ? Puis il y a aussi cette question de l'adhérence", a confié Laurence Zanchetta, porte-parole du service public de Wallonie.

Avec ce type de modules, les conduites d'eau, de gaz et d'électricité seraient enfermés dans des conduits, ce qui risque aussi de compliquer une éventuelle intervention.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos