Le commissariat général de la Belgique pour l'exposition universelle de Shanghai en 2010 a déploré samedi les insinuations parues dans la presse concernant l'ouverture d'un audit de la Cour des comptes sur le pavillon belge.
"Il s'agit d'une procédure standard", a-t-il relativisé dans un communiqué de presse. L'organe assure avoir accordé son entière collaboration en transmettant tous les documents requis par la Cour des comptes, notamment en matière comptable. L'audit devrait être publié en fin d'année. Le commissariat rappelle que le pavillon belge à l'exposition de Shanghai a fermé ses portes sur un solde positif de 7,6 millions d'euros pour le Trésor public, un résultat "unique dans l'histoire des participations belges" aux expositions internationales. Selon L'Echo et De Morgen, la Cour des Comptes enquête sur différents marchés publics pour l'emplacement des exposants belges, des sponsors, etc. Certains de ces marchés n'auraient pas fait l'objet d'appels d'offres. Les circonstances de la vente du pavillon belge à un entrepreneur immobilier sont également examinées, ainsi que le versement d'un pourcentage du prix du pavillon aux entrepreneurs et architectes. L'ancien ministre de la Défense Léo Delcroix était le commissaire général du pavillon belge. (MUA)