En ce moment
 
 

90 secondes pour comprendre la journée mondiale de la liberté de la presse: quelle place occupe la Belgique dans ce classement?

90 secondes pour comprendre la journée mondiale de la liberté de la presse: quelle place occupe la Belgique dans ce classement?
 
 

Ce mardi matin, dans sa chronique 90 secondes pour comprendre, Frédéric Moray nous parle du journalisme. C'est la journée mondiale de la liberté de la presse, aujourd’hui. L’occasion de rappeler que le journalisme est encore considéré comme un délit dans de nombreux pays.

Dans le monde entier, des journalistes sont arrêtés de façon arbitraire, emprisonnés, torturés ou soumis à d’autres formes d’atteintes à leurs droits. Ils sont envoyés derrière les barreaux ou même tués pour avoir posé des questions gênantes pour les autorités ou pour avoir adopté une position ne correspondant pas aux discours officiels.

En cette journée, Amnesty international dresse le portrait de 9 cas de journalistes punis pour avoir fait leur travail. Ils sont Egyptiens, Camerounais, Chinois, Azéris. Ils font partie des centaines de cas dans le monde qui subissent des pressions pour avoir défendu la liberté d’expression. Ils ont tous en commun d’avoir été condamné à plusieurs années de prison pour avoir dénoncé ou critiqué des actions du gouvernement de leur pays.

D’après Amnesty International, certains font par ailleurs l’objet de torture en prison, notamment pour tenter de connaître leur source.


Mais la liberté de la presse est aussi en danger pour des raisons économiques.

Le regroupement des titres de presse aux mains de moins en moins d’actionnaires différents uniformise le discours médiatique. C’est le cas en France, aujourd’hui, quelques milliardaires possèdent la majorité des journaux. La censure est plus insidieuse. On n’emprisonne pas de journalistes chez nous, mais un directeur de presse pourra avoir le dernier mot sur le contenu d’un article tendancieux.

Ce qui explique que la France ne cesse de reculer au classement mondial de la liberté de la presse. Elle se classe 45e, derrière des pays comme l’Uruguay, le Chili, le Ghana.


Un classement dans lequel la Belgique fait encore bonne figure.

Notre pays est treizième, effectivement. Derrière les pays nordiques qui trustent ce classement: Finlande première place, Pays-Bas deuxième place, Norvège troisième place, Danemark quatrième place et Suède huitième place. Mais c’est beaucoup mieux que le Royaume Uni, 38ème place ou les Etats-Unis, 41ème place.


 

Vos commentaires