En ce moment
 

L'armée syrienne cherche à encercler l'EI à Deir Ezzor

L'armée syrienne cherche à encercler l'EI à Deir Ezzor
Les forces gouvernementales syriennes aux abords de Deir Ezzor, en Syrie, le 11 septembre 2017George OURFALIAN
 
Syrie

Les forces prorégime en Syrie cherchent à encercler le groupe Etat islamique (EI) dans les quartiers sous son contrôle à Deir Ezzor, dans le cadre de leur offensive pour reprendre la totalité de la ville, a indiqué mercredi une source militaire.

A Damas, le président Bachar al-Assad a estimé que la Syrie "avançait résolument vers la victoire, grâce aux sacrifices de son armée, la détermination de son peuple et le soutien des pays amis", a rapporté l'agence officielle Sana.

L'EI, qui contrôle la moitié de la ville de Deir Ezzor (Est), a reculé face aux forces du régime qui ont pu ces derniers jours conquérir des territoires à la périphérie de la cité, et briser le siège imposé par les jihadistes depuis près de trois ans à deux enclaves gouvernementales.

Appuyées par l'aviation russe, l'armée tente désormais de progresser dans la ville après l'arrivée de renforts militaires lundi.

"L'armée cherche à encercler Daech depuis trois axes, en prenant le contrôle de la rive Ouest de l'Euphrate", a dit à l'AFP une source militaire, utilisant un acronyme en arabe de l'EI. L'objectif est de "définitivement chasser Daech de la ville et de sa province".

Pour encercler les jihadistes et les acculer contre le fleuve Euphrate, l'armée veut contrôler des secteurs le long du fleuve, au nord-ouest de la ville, une zone montagneuse stratégique au sud de la ville, et le village de Jafra, niché entre l'aéroport militaire au sud et la voie d'eau.

Si l'armée capture ce village, "Deir Ezzor sera encerclée de trois côtés, Daech aura l'Euphrate pour seul échappatoire, et le fleuve est à portée des tirs de l'artillerie du régime et de l'aviation russe", selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Des combats intenses se poursuivent", a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

La ville, située à l'ouest du fleuve, est la capitale de la province du même nom contrôlée en grande partie par l'EI.

Dans cette province, une coalition de combattants arabes et kurdes, les Forces démocratiques syriennes (FDS), opère sur la rive Est, avec l'appui de la coalition internationale anti-EI emmenée par Washington.

L'objectif des FDS est de chasser les jihadistes de l'est de la province.

Ces dernières heures, 12 civils ont été tués dans des frappes imputées à la coalition contre plusieurs secteurs de l'est de la province, a rapporté l'OSDH.

Depuis quelques jours, des dizaines de civils ont péri dans des raids attribués à l'aviation russe et à la coalition, la plupart en fuyant les combats.

La guerre complexe en Syrie impliquant de multiples acteurs a fait plus de 330.000 morts depuis mars 2011.

La perte de la province de Deir Ezzor porterait un coup très dur au groupe jihadiste qui a vu ses territoires se réduire comme peau de chagrin, tant en Syrie qu'en Irak voisin.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos