En ce moment
 

"Ça frôle le harcèlement": la police de Waterloo effectue-elle plus de contrôles qu'avant?

Image d'illustration
 

Un habitant de Waterloo se plaint des contrôles d'alcoolémie "trop fréquents" dans sa commune. Le chef de corps de la zone de police nous répond.

"Il y a depuis des semaines des contrôles alcootests quasiment tous les jours en pleine journée à Waterloo. Sur la Drève Richelle, sur la chaussée de Louvain et sur la chaussée de Bruxelles", proteste Pierre via le bouton orange Alertez-nous. "Ça crée des embouteillages monstres. Cela frôle le harcèlement", lance-t-il encore.

Cette constatation est-elle vraie? Michel Vandewalle, le chef de corps de la zone de police de Waterloo nous a expliqué que la fréquence importante remarquée par le Waterlootois était juste une "impression" car les contrôles ont toujours eu lieu "de jour comme de nuit". "Il y a des gens qui sont sous l'influence de la boisson même en journée. On demande à nos équipes d'être toujours attentives", précise le chef de corps.


Un nouvel appareil plus rapide

Ce dernier ajoute cependant que les nouveaux appareils utilisés lors des tests d'alcoolémie sont plus rapides que les précédents. Plus de personnes peuvent donc être contrôlées durant la même période de temps. "C'est plus rôdé car on a un modèle de fonctionnement avec des bulletins de service électroniques. On en fait plus grâce aux nouvelles techniques mais ce n'est pas non plus la chasse aux sorcières", répond l'homme.


Sur les grands axes

Concernant le fait qu'ils soient "plus fréquents" sur la Drève Richelle, la chaussée de Louvain ou la chaussée de Bruxelles, plutôt qu'ailleurs dans la commune, Monsieur Vandewalle a une explication très simple. "Le service de police en effectue tous les jours. Ces tests font partie de nos priorités. Ils sont souvent réalisés sur les grands axes car les agents doivent pouvoir demander aux conducteurs de se ranger sur le côté. Cela est plus difficile dans les petites rues", confie-t-il.

Les équipes sont également plus flexibles qu'avant, il n'y a donc plus uniquement d'importants barrages imposants mais également "des contrôles plus légers avec des équipes mobiles". Ce dernier précise encore ces tests ne devraient pas inquiéter les habitants mais plutôt les rassurer car il s'agit aussi de leur sécurité.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos