En ce moment
 

400 migrants vivent dans des conditions déplorables au parc Maximilien: un centre d'accueil temporaire pour les aider?

La situation des centaines de migrants du parc Maximilien de plus en plus précaire
Clerfayt et Close demandent une action du gouvernement pour les migrants présents à Schaerbeek
637771
 

Ils sont près d'un demi-millier de migrants à camper sous la pluie au parc Maximilien. Les bourgmestres de Bruxelles et Schaerbeek demandent la création d'un centre pour les accueillir.

La situation est toujours et de plus en plus problématique dans le parc Maximilien à Bruxelles. Il accueille aujourd’hui près de 400 migrants et malgré l’aide de bénévoles, les conditions se dégradent rapidement. Beaucoup d'entre eux dorment à même le sol dans des conditions d'hygiène déplorables. Il n’y a aucune installation pour leur permettre de s’abriter. "Là où il y a un recoin, là où il y a un petit toit fait par un escalier extérieur, ils sont vraiment alignés les uns à côté des autres pour avoir un minimum chaud et pour gagner le plus de place possible pour pouvoir en mettre le plus possible", explique Pierre Verbeeren, directeur général de Médecins du Monde, au micro de Céline Praile pour Bel RTL.


La police enlève tout ce qui pourrait leur permettre de s'installer

La police passe fréquemment enlever tout ce qui pourrait leur permettre de s’installer, comme des tentes par exemple. "On voit que les arbres servent de lieu pour se cacher et pour uriner. Chaque barrière sert à faire sécher des vêtements, les arbres servent à mettre les sacs de couchage quand ils en ont", précise-t-il.

Une seule fontaine d’eau potable pour 400 personnes de l’autre côté du par cet une seule toilettes payante, la situation est vraiment intenable d’un point de vue sanitaire. Epuisés et affamés, ces migrants dépendent des associations et des citoyens qui viennent leur apporter de la nourriture. Ils doivent également parfois se résoudre à mendier.


Quelle solution?

Une réunion politique est prévue ce vendredi à 13h30 au ministère de l'Intérieur. Les bourgmestres de Schaerbeek et Bruxelles-ville demandent la création d’urgence d’un centre d’accueil temporaire. Demande qui a peu de chance d'aboutir car, pour l'Intérieur, cela risque de faire un appel d'air et d'attirer d'autres migrants. Un autre compromis pourrait donc être dégagé de la réunion du jour.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos