Excédés par le brouhaha des syndicats, des résidents de la maison de repos Bergamote jettent des assiettes par les fenêtres

 

Les travailleurs de la maison de repos Bergamote à Schaerbeek sont en colère. Fin septembre, leur employeur a déclaré faillite. 80 personnes devaient perdre leur emploi, et 127 résidents étaient menacés d'expulsions.

Heureusement, un repreneur s'est manifesté récemment. Pas d'expulsions en vue, donc. Mais sur les 80 travailleurs, seuls 52 ont été réembauchés. Les autres ont appris la nouvelle via une liste affichée à l'entrée de la Résidence Bergamote.

"Ça fait 11 ans que je suis ici. Je me suis battue pour mes collègues, pour le bien-être des résidents. On n'a rien à me reprocher, il n'y a pas d'avertissement dans mon dossier. Je ne comprends pas", a déclaré une employée qui n'est pas reprise.

La direction avance des raisons économiques, et précise que si la reprise se passe bien, d'autres personnes seront rappelées.

Mais à l'étage, des résidents, excédés par le brouhaha des syndicats, jettent des assiettes par les fenêtres. Sous le regard d'Yvette, 94 ans. Elle espère que tout ça sera bientôt fini: "Et comment, donc !".

Une conciliation devrait avoir lieu mercredi prochain.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos