En ce moment
 

Ils ont célébré le 14 juillet au pied de l’Atomium: "La Belgique a assuré sur ce coup-là"

 

Durant cinq vendredis d'été, un feu d'artifice sera tiré au pied de l'Atomium. Vendredi soir, il était aux couleurs de la fête nationale française. De multiples animations ont eu lieu pour célébrer ce jour.

Cinq vendredis soirs de l'été, un feu d'artifice géant sera tiré à 23h depuis le Palais 5 du Heysel à Bruxelles dans le cadre des "Feux de Laeken", le nouvel événement festif et familial lancé par la Ville de Bruxelles via l'asbl Brussels Major Event.

La première soirée des "Feux de Laeken" s'est déroulée ce vendredi 14 juillet avec la France en tête d'affiche. Un village français a animé les lieux. Le plateau du Heysel s'est transformé en véritable bal musette, comme dans de nombreux villages de l'héxagone au même moment. Le ciel bruxellois a scintillé durant le spectaculaire feu d'artifice. Pendant 17 minutes, petits et grands ont eu les yeux rivés sur ce spectacle féérique. Le bleu, le blanc et le rouge étaient à l’honneur.

Les spécialités de nos voisins étaient également présentes dans les assiettes et la pétanque est devenue reine le temps d'une soirée aux allures de fête populaire. "La Belgique a assuré sur ce coup-là", a lancé une jeune femme conquise.

 
 
"L'objectif est de s'adresser aux familles"

Le 28 juillet, place à l'écologie urbaine et le 4 août au village médiéval. Le 18 août, une fête bruxelloise dans la pure tradition des foires de rues prendra place sur le boulevard et le 25 août, la "Bxl Discolight", avec piste de danse et boule à facettes clôturera cette première saison des "Feux de Laeken".

L'événement ne sera pas organisé les vendredis 21 juillet et 11 août, afin de ne pas concurrencer la Fête nationale et le Brussels Summer Festival. Ces soirées s'inspirent des "Grands Feux Loto-Québec", organisés dans la ville canadienne, a indiqué le futur bourgmestre de Bruxelles Philippe Close, toujours échevin du Tourisme. Sauf qu'à Bruxelles, tout est gratuit.

"L'objectif est de s'adresser aux familles et à la population locale du nord de Bruxelles", a-t-il ajouté. "L'appellation "Feux de Laeken" démontre ce souhait. Pour cette première édition, le financement, de l'ordre de 200.000 à 225.000 euros, est entièrement à charge de la Ville de Bruxelles. La promotion, elle, est assurée par la région bruxelloise via Visit.brussels. Pour M. Close, l'objectif est de rendre l'événement viable dans les cinq ans et d'ainsi attirer des partenaires privés, afin d'aboutir à l'équilibre financier suivant: un euro public investi pour quatre euros privés.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos