En ce moment
 

Un FOU DU VOLANT filmé dimanche sur le Ring de Bruxelles: il prend la bande d'urgence pour dépasser par la droite (vidéo)

 

"J'ai la chance d'être encore de ce monde après ce que j'ai connu sur le ring cet après-midi", nous écrit Jean-Luc via le bouton orange Alertez-nous. Ce conducteur, dont le véhicule est équipé de caméras embarquées (dashcams), tient à nous faire part de l’inconscience de ce qu’on appelle communément les "cowboys de la route".


"Une fois passé devant moi, il a coupé les 3 bandes du ring pour se porter sur la gauche"

Il raconte: "J'étais à 100 km/h sur la bande de droite, et une Audi break a déboulé à pleine vitesse à ma droite sur la bande d'arrêt d'urgence (j'estime sa vitesse vers les 180/200 km/h). Si j'avais dévié ne fut ce que de 10 cm, c'était le crash assuré avec carambolage. En regardant la vidéo de la caméra arrière, on voit qu'il a fait cette même manœuvre dangereuse avec le véhicule 200 ou 300 mètres avant moi. Et une fois passé devant moi, il a coupé les 3 bandes du ring pour se porter sur la gauche".


"Une déchéance du droit de conduire s’imposerait"

Nous avons soumis la vidéo à Benoît Godart de l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR). Il constate trois grosses infractions. Le fait de rouler sur la bande d’arrêt d’urgence (art. 9.7 du Code de la Route), passible de 55 euros d’amende, celui de dépasser par la droite (art. 16.3 du Code de la Route), qui fait risquer au conducteur, outre son intégrité physique et celle des autres usagers, 110 euros d’amende. Le chauffard roule également vraisemblablement à une vitesse inadaptée (art. 10.1 du Code de la Route). "Il est possible qu’il roule trop vite au moment des faits et il faudrait donc ajouter cette infraction-là mais on ne le sait pas sur la base des images", commente Benoît Godart.

Ce dernier estime que ce genre de conducteur n’a pas sa place sur la voie publique "qu’il considère vraisemblablement comme son territoire de "jeux". L’expression "fou du volant" prend ici tout son sens. Une déchéance du droit de conduire s’imposerait".

La police, à qui Jean-Luc nous déclare avoir montré ses images, évoquerait quant à elle une "entrave méchante à la circulation". Qu'est-ce? L'article 406 du code pénal belge la définit de la manière suivante: "Toute action portant atteinte aux voies de communication, aux ouvrages d'art ou au matériel, ou toute autre action de nature à rendre dangereux la circulation ou l'usage des moyens de transport ou à provoquer des accidents à l'occasion de leur usage ou de leur circulation." Une plainte pourra donc être déposée contre le conducteur du véhicule sur cette base légale. Celui-ci pourrait être rapidement identifié, la plaque d'immatriculation  du véhicule pouvant être lue grâce à l'arrêt sur image.

Des images filmées ont déjà, par le passé, servi à confondre un "fou du volant". Ce fut le cas notamment dans le cas très médiatisé d'un conducteur de BMW qui a failli causer un accident en provoquant le conducteur d'une camionnette en Flandre, comme le rappelle Benoît Godart. "Le chauffard a eu une déchéance de plusieurs années et une sévère amende. La condamnation a été prononcée sur la base des images d’une dashcam."

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos