Le conducteur du 4x4 dans le métro témoigne: "Le GPS m'a dit de serrer à gauche, j'ai obéi"

 

L'image surréaliste, prise notamment par des voyageurs médusés, a fait le tour du pays dès lundi soir via Facebook et mardi matin à travers l'ensemble de la presse quotidienne: un gros véhicule 4x4 dans le métro bruxellois, sur les rails du tram à la station de la gare du Midi. Il s'est avéré que le véhicule venait de couvrir 1,8 kilomètre dans le sous-sol de la capitale, depuis la station Albert, franchissant ensuite les arrêts Horta, Parvis de Saint-Gilles et Porte de Hal. Mais comment cela a-t-il pu se produire? Nos confrères de la DH ont interrogé le conducteur, un homme de 67 ans à la retraite auditionné plus tôt par la police.

Dans les colonnes du quotidien, Francis raconte qu'il s'est tout simplement perdu. L'automobiliste circulait lundi soir dans les rues de la capitale. Il n'habite pas Bruxelles et par ailleurs, selon lui, la visibilité était réduite car le temps était mauvais. Il a dès lors décidé de faire confiance à son GPS. Une confiance aveugle qui l'a mené tout droit dans le tunnel du prémétro (voies souterraines pour les trams). "Le GPS m'a dit de serrer à gauche, j'ai obéi, je ne me suis pas rendu compte que je m'engageais dans un tunnel" a relaté le pensionné qui a commencé à se poser des questions lorsqu'il a entendu, selon ses propres termes, "toudouk toudouk toudouk". À ce moment-là, il était déjà trop tard. "Que pouvais-je faire? Marche arrière n'était pas une option. Je ne voyais aucune sortie. Cela n'aurait pas été prudent et même très dangereux", a-t-il expliqué au journaliste Gilbert Dupont.

Francis a donc roulé, roulé et encore roulé dans une angoisse qu'on peut imaginer. Un seul but: le bout du tunnel. Il n'était pas si loin. Mais pas tout près non plus. On déclare souvent que les gros véhicules tout terrain sont totalement inadaptés à la ville. Oui, sauf quand on passe par les voies de tram en sous-sol. Le 4x4 est parvenu à couvrir 1,8 kilomètre avant de s'arrêter à l'arrêt de la station du Midi. Le chauffeur n'a pas pu sortir, ses portières bloquées par les quais. La police a dû le sortir par les fenêtres.

De nombreux médias ont annoncé que l'homme était ivre. S'il est vrai que le test d'alcoolémie a révélé un taux au-dessus de la norme, celui-ci (0,69) reste cependant très modéré et ne peut sans doute expliqué l'acte du conducteur dont les explications fournies à la DH apparaissent plausibles. 

 

RAPPEL DES FAITS (article de lundi soir)

Un imposant 4x4 noir de marque Range Rover est entré dans la gare du Midi par le tunnel du prémétro depuis la station Albert vers 19h50 ce lundi. "La voiture s'est retrouvée au beau milieu des quais du troisième niveau, elle est arrivée par les rails du tram!", nous avait décrit Darius via notre bouton orange Alertez-nous.

Le porte-parole de la STIB a expliqué que le véhicule "a roulé sur les voies sur plusieurs centaines de mètres. Il a passé deux stations, Horta et Parvis de Saint-Gilles, avant de finir sa course dans la gare du Midi". D'après lui "si c'était une voiture normale, elle n'aurait jamais tenu le coup jusque-là".

Refusant dans un premier temps de descendre de son véhicule, le conducteur a ensuite été emmené par la police pour être auditionné. Il a été déclaré positif au test d'haleine et son permis de conduire a été confisqué pour deux semaines.


Photo de notre témoin Darius

La police a bouclé les voies et les usagers ont été évacués. Aucun blessé n'est à déplorer. Ce lundi soir, les trams 3, 4 et 51 ne circulaient plus entre la gare du Midi et la porte de Hal. Après de longues perturbations, la situation est finalement revenue à la normale ce mardi matin, une fois le véhicule évacué par les techniciens. Finalement, "La voiture a été tractée jusqu'à la station de prémétro Lemonnier par un véhicule rail-route", explique le porte-parole de la Stib.


Photo de notre témoin Darius

Photo de notre témoin Darius


Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos