Pascal Smet confirme la démolition de l'axe Herrmann-Debroux: "Dans une ville moderne, un viaduc n’a plus sa place"

 

Pour savoir quand, comment et pour combien de temps des travaux seront entrepris au viaduc Herrmann-Debroux, la rédaction de RTL info a joint Pascal Smet ce midi.

Le ministre bruxellois de la mobilité Pascal Smet a répondu à nos questions en direct ce midi. Le viaduc a été fermé, quelques alternatives ont été mises en place. Aujourd’hui, il n’y aurait plus de danger. Quel était le problème, finalement ?


Problèmes de structure du béton sur 10 mètres

"Dans une inspection planifiée et approfondie, nous avons trouvé sur 10 mètres des problèmes de structure du béton qui inquiétait énormément les ingénieurs. Ils étaient incapables de garantir la stabilité. Par conséquent, par mesure de prévention, de sécurité pour les automobilistes, le viaduc était fermé pour faire des examens encore plus approfondis", explique le ministre. "Ils ont montré qu’il n’y a pas de problèmes de stabilité. Maintenant, on attend le résultat des analyses chimiques du béton. Sur cette base, on pourra bien déterminer l’origine, la durée de vie du viaduc et aussi quel entretien ou quelle rénovation sera ponctuellement nécessaire."


"On a démoli Reyers, Herrmann-Debroux va suivre"

Certains prônent la démolition du viaduc. Est-ce réalisable ? "C’est réalisable, puisque c’est l’option que le gouvernement bruxellois a déjà prise. Nous sommes en train de rédiger un schéma directeur, en plus de rédiger les mesures à prendre pour la fermeture et la démolition de ce viaduc. Dans une ville moderne, un viaduc n’a plus de place. On a démoli Reyers, Herrmann-Debroux va suivre".


Prolonger le métro? Créer des lignes de bus? ..Terminer le RER?

Mais ça ne sera pas pour tout de suite. "Ca ne sera pas fait sous cette législature. Il faudra bien préparer le dossier. Et je pense notamment au RER, qu’il faut quand même plus développer, ou éventuellement, au métro qu’on pourrait prolonger, voire des autres mesures, plus de lignes de bus directes. Tout cela est  à l’étude. A terme, on veut démolir, mais il faudra bien le préparer et le planifier. Cela prendra encore quelques années, pour l’instant, on attend les résultats sur l’analyse du béton. On saura alors exactement la durée de vie du viaduc, ce qui nous aidera à planifier sa démolition".  

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos