En ce moment
 

Face à la polémique, le marathon de Bruxelles décide de donner les mêmes gains aux gagnantes féminines

Face à la polémique, le marathon de Bruxelles décide de donner les mêmes gains aux gagnantes féminines
 

Une information est venue entacher le marathon de Bruxelles, organisé ce dimanche dans la capitale. Une photo circulant sur les réseaux sociaux montre les deux podiums finaux de la course longue de 42km, avec côté hommes un chèque de 1.000 euros pour le vainqueur et côté femmes, un chèque de 700 euros inférieurs, soit 300 euros.

Inutile de dire que cette différence a fait un tollé. Au point que les organisateurs aient finalement décidé, ce lundi, de donner la même somme aux gagnantes féminines de la compétition. La grande gagnante va donc recevoir 700 euros supplémentaire pour atteindre le même montant que son homologue masculin.


Le gouvernement bruxellois monte au créneau

Du coup, la secrétaire d'État bruxelloise à l'Égalité des chances, Bianca Debaets (CD&V), appelle à des prix égalitaires entre les hommes et les femmes lors des compétitions sportives. Elle s'est dite surprise de constater que Christelle Lemaire, qui a remporté le marathon de Bruxelles, doive se satisfaire d'un prix plus de trois fois inférieur à celui de son homologue masculin Stephen Kiplagat. "Pourtant, Christelle Lemaire a couru la même distance", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

La députée humaniste Catherine Fonck s'est également indignée sur le réseau social Twitter. "Surréaliste. Au cœur de la capitale européenne. Me demande bien quelle pseudo explication va être donnée", a-t-elle écrit, en commentaire de la photo des deux podiums masculin et féminin.

Bianca Debaets souligne que cette différence de reconnaissance n'est pas propre à la course à pied. "Nous le constatons également dans de nombreux autres sports. Il n'est pas normal que des footballeurs masculins gagnent en une après-midi ce que leurs homologues féminines gagnent pendant toute une année. Dans aucun autre secteur, les différences de revenus entre hommes et femmes ne sont aussi prononcées que dans certains sports", relève-t-elle. La secrétaire d'État souhaite dès lors rencontrer les organisateurs du marathon "afin que lors des prochaines éditions, une telle différence de prix ne se reproduise plus". Elle appelle par ailleurs à des prix égalitaires pour les hommes et les femmes lors de n'importe quelle compétition sportive.


Les explications de l'organisateur

Suite à l'indignation, l'organisation du marathon a souhaité réagir pour s'expliquer. Voici ses déclarations par voie de communiqué:

Il y avait indubitablement une différence notable de prize money entre les femmes et les hommes lors du marathon, pour la simple raison que des athlètes masculins du gratin international ont été attirés afin de lutter pour une place sur le podium. Toutefois, nous comprenons cette indignation. Après consultation avec notre titlepartner Belfius, le prize money sera dès lors ramené à un niveau équivalent pour les deux catégories.

Afin de faire de l’unique marathon dans notre capitale un grand rendez-vous sportif, plusieurs ténors internationaux ont été attirés depuis quelques années chez les messieurs. Ceci ne peut se réaliser qu’en proposant un prize money plus intéressant que lors d’une épreuve amateur. Cela nous a valu cette année la présence de trois athlètes kényans, qui ont par ailleurs trusté le podium. Le vainqueur, Stephen Kiplagat, a du reste signé un solide chrono, à savoir le second temps jamais réalisé lors du marathon de Bruxelles (2.11.43).

Chez les femmes, la présence d’athlètes de référence au niveau international n’était pas représentée, ce qui explique que le prize money se situait au niveau d’autres épreuves où participent les (meilleurs) amateurs. C’est en effet comparable à d’autres événements qui ont lieu en Belgique (Brussels Ekiden, Antwerp 10 Miles, Dwars door Brugge,...) où le prize money pour les hommes et les femmes (toujours amateurs) est par ailleurs comparable.

Pour l’organisation et le titlepartner Belfius, l’égalité entre homme et femme est un sujet trop important pour laisser place au moindre malentendu. Le prize money pour les hommes et les femmes a dès lors été ramené à un niveau équivalent, avec effet immédiat, comprenez lors de cette édition.


Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos