En ce moment
 
 

Trop de bruit dans les classes de l'école maternelle Jardin aux fleurs à Bruxelles? Les enseignantes sont en grève: "Elles n'en peuvent plus"

 
 

Les instituteurs de l'établissement réclament des mesures urgentes pour faire face à ces nuisances sonores.

Les enseignants et le personnel de l'école maternelle Jardin aux fleurs de la Ville de Bruxelles fait grève ce mardi pour demander l'installation d'équipements provisoires afin de pallier les nuisances sonores.

Les enseignants ont pris connaissance des résultats de l'étude sonore effectuée par Federis le 10 janvier 2017. Selon les constats établis, pour 7 postes sur 10 au sein de l'école, les valeurs dépassent la norme de 85 décibels. Cette étude confirme le bien fondé des plaintes transmises au pouvoir organisateur depuis la rentrée.

C'est la réverbération des lieux qui pose problème: l'école a été rénovée mais il y a un effet de caisse de résonnance. "Les professeur se sentent abandonnés par leur pouvoir organisateur, estime Jean-Yves Thibaut, représentant de la CGSP-Enseignement. C'est-à-dire que depuis le mois d'octobre, rien n'a été mis en place. Les enseignantes ont peut-être été écoutées, mais absolument pas entendues. Certaines ont été en burn-out, elles sont fatiguées nerveusement et même physiquement, elles n'en peuvent plus."



"Des mesures urgentes"

Les enseignants ont dénoncé un impact sur leur santé, leur niveau de fatigue et leur humeur. Ils attirent l'attention sur les enfants, plus sensibles encore aux bruits que les adultes. "On porte ce dossier depuis septembre et jusqu'il y a peu le pouvoir organisateur répondait aux enseignants que c'était dans leur tête, ce qu'ils n'ont pas bien pris", a commenté Michel Thomas, secrétaire régional CGSP-Enseignement. "Malgré ce discours, le pouvoir organisateur a quand même planifié d'intervenir. Les enseignants réclament des mesures urgentes, mais la Ville dit qu'elle ne peut rien faire car les travaux prévus sont soumis à un marché public. Après avoir consulté un spécialiste, il semble que des mesures provisoires peuvent être mises en place".

Les enseignants exigent également d'expliciter les travaux prévus et de fournir un échéancier.

"On va déjà, pendant ces vacances-ci, essayer de compléter par une série de petites mesures avant d'envisager une insonorisation plus globale", a assuré Charles Huygens, directeur de l'instruction publique dans le RTL info 13h. Une étude doit débuter demain pour évaluer les mesures à prendre et résoudre définitivement le problème.

L'école maternelle compte environ 320 élèves. Elle a ouvert en septembre, après transformation des locaux qui étaient ceux d'une école primaire.       


 

Vos commentaires