En ce moment
 

Trou dans la chaussée, rail inondé: mais pourquoi les canalisations d'eau cèdent-elles au moindre choc à Bruxelles?

Trou dans la chaussée, rail inondé: mais pourquoi les canalisations d'eau cèdent-elles au moindre choc à Bruxelles?
 

200 habitants de la chaussée de Louvain à Saint-Josse n'ont pas pu dormir chez eux cette nuit. En cause, la gigantesque fuite d'eau qui a provoqué un effondrement de la rue. Une réunion de coordination a lieu ce matin pour savoir quand ils pourront regagner leur habitation. Les egoûts seront également inspectés aujourd'hui.

Cet incident met en lumière la vétusté des canalisations d'eau dans la capitale. Des canalisations rongées par la corrosion et qui finissent par céder au moindre choc, comme l'a expliqué le journaliste Loïc Verheyen sur Bel RTL ce vendredi matin. C'était le cas hier, c'est également ce qui s'est passé il y a une semaine près de la gare Centrale.


Ce type de fuite risque de se reproduire...

Le problème, ce sont les tuyaux en fonte grise: un matériaux épais mais cassant très utilisé au début du 20ème siècle et dont la durée de vie est estimée à une cinquantaine d'années.

Pour des raisons de sécurité, ce type de canalisations a d'ailleurs totalement disparu du réseau de distribution de gaz de Sibelga. Par contre, chez Vivaqua, la Compagnie des eaux bruxelloise, 16% du réseau est encore consituté de fonte grise, ça représente 642km de conduites. Pourtant l'entreprise met en avant des contrôles réguliers et le taux de renouvellement le plus élévé de Belgique, soit 1,3% par an. Un travail progressif au rythme des travaux de voirie pour éviter d'ouvrir et fermer les chaussées à répétition.

Ce type de fuite risque donc de se reproduire jusqu'au remplacement complet des anciennes canalisations.

Outre l'éboulement de la chaussée de Louvain, la fuite d'eau a causé de gros dégâts sur les rails entre les gares de Bruxelles-Nord et Bruxelles-Schumann, avec de nombreux retards et déviations à la clé.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos