En ce moment
 

Une femme déséquilibrée et agressive dans le métro bruxellois: qu'en est-il vraiment?

Une femme déséquilibrée et agressive dans le métro bruxellois: qu'en est-il vraiment?
 

"Depuis plusieurs jours, je reçois des messages sur WhatsApp de différents contacts me disant qu'il faut faire attention à une femme qui se baladerait sur les quais du métro à Bruxelles. Cette femme serait folle et pousserait les gens sur les rails", nous a écrit Ishane ce jeudi via notre bouton orange Alertez-nous. Ce genre de signalement nous a été transmis à plusieurs reprises cette semaine. Comme toujours dans ces cas-là, la nouvelle se propage à toute allure sur Facebook, souvent accompagnée de la photo d'une dame avec un long manteau gris au bord du quai. La plupart des expéditeurs nous adressent la même question, légitime en cette ère de fausses informations (les "fake news") que favorisent internet et les réseaux sociaux: est-ce vrai?

Nous avons joint la STIB, la société de transport public bruxelloise. Sa porte-parole confirme l'existence de cette dame qui présente à l'évidence certains troubles psychologiques: "Notre service de sécurité, qu'il soit en station ou devant les caméras au dispatching est au courant." La personne a bien été observée dans plusieurs stations du réseau. Elle ne se montrerait pas agressive spontanément mais seulement lorsque des gens l'accostent. Un témoignage circulant sur Facebook, dont nous n'avons pas pu vérifier la véracité, corrobore le comportement rapporté par la STIB. Il émane d'une jeune fille qui se trouvait dans le métro avec sa mère. "Je marchais avec ma mère dans le métro et on voit une femme sur le côt, habillée en noir. Elle avait l'air malade. On va pour l'aider et la femme attrape ma mère et la pousse pour la faire tomber dans les rails. Elle la tape et elle crie comme une folle. Plusieurs personnes ont du intervenir. Elles m'ont dit que quelques minutes avant, elle avait tapé une femme qui avait voulu l'aider et qu'elle disait de grosses insultes", affirme-t-elle. De ce récit provient sans doute l'insinuation sans doute exagérée qui se diffuse sur Facebook et selon laquelle la personne chercherait systématiquement à pousser des gens sur le rail.

Les services de sécurité de la STIB sont intervenus plusieurs fois déjà. Ils isolent cette femme des autres usagers en attendant l'arrivée de la police fédérale des chemins de fer. Cette dernière n'a pas souhaité livrer d'informations sur la personne en question. Elle a cependant tenu à nous rappeler ses actions, pas uniquement "répressives", lorsqu'elle doit intervenir pour de pareils cas. La police peut procéder à une arrestation administrative lorsque la personne se montre dangereuse envers les autres mais aussi pour elle-même, comme, par exemple, si elle est complètement ivre ou dans une crise de démence. La police peut aller plus loin et entamer, avec l'aval d'un magistrat, une procédure de mise en observation. Elle peut prendre contact avec un hôpital qui dispose d'un psychiatre de garde et qui procédera à un examen afin de savoir si l'individu nécessite ou pas un internement.

La police fédérale ajoute aussi que sa branche des chemins de fer oriente régulièrement vers les services d'aide adéquats des personnes dépendantes à une drogue ou encore de démunis qui en font la demande.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos