L'explosion d'une maison à Saint-Gilles fait un mort et trois blessés graves: la cause du drame est accidentelle

L
L
620671
 

Une explosion suivie d'un incendie a touché, samedi vers 16h00, une maison de la chaussée de Waterloo dans la commune de Saint-Gilles à Bruxelles. Deux maisons sont fortement endommagées et plusieurs étages se sont effondrés. On dénombre sept blessés dont 3 dans un état grave. Le parquet confirme la nature accidentelle de la déflagration.

Vous êtes nombreux à nous avoir signalé, via notre bouton orange Alertez-nous, une explosion suivie d'un violent incendie ce samedi après-midi chaussée de Waterloo à Saint-Gilles, en région bruxelloise.

"Explosion énorme à Saint-Gilles, j'étais juste à côté avec mes deux bébés, je suis choquée", a confié Aurélie. "Incendie barrière de Saint-Gilles à Bruxelles, assez grave", a signalé Véronique. "Mon mari travaille chaussée de Waterloo. Juste en face de son travail, une maison vient d'exploser", a révélé une autre femme. "Une maison brûle à Saint-Gilles. Plusieurs blessés, peut-être un mort", s'est demandé Shirine un peu plus tard. "Une femme hurlait. Toute la façade s'est effondrée... L'HORREUR...", a encore témoigné Corinne. 

Les images amateur montrent en effet la façade projetée sur la voiture garée devant la maison et des pans de murs qui s'effondrent sur le sol.
 
 

Le corps d'un homme retrouvé dans les décombres

"Une grosse explosion s'est produite dans une habitation de trois étages située chaussée de Waterloo", a confirmé en milieu d'après-midi Pierre Meys, porte-parole des pompiers bruxellois. Les hommes du feu sont intervenus en nombre pour lutter contre les flammes.

Selon le dernier bilan, on dénombre sept blessés dont un est dans un état grave, ont indiqué les pompiers et la police. Dans la soirée, les pompiers ont découvert dans les décombres le corps sans vie d'un homme, a indiqué ce samedi soir le parquet de Bruxelles qui s'est rendu sur place. "L’identification formelle n’a pas encore eu lieu, nous ne pouvons donc pas donner des informations concernant son identité", a précisé la parquet. 


"On a dû évacuer d'urgence"

Une autre maison a subi des dégâts importants. Par mesure de sécurité, une quinzaine de riverains ont été évacués."J'habite l'immeuble qui est dos à la maison qui a explosé, ma grand-mère était présente et elle a vu des débris tomber sur notre toit. On a dû évacuer d'urgence", raconte Helder.

Les policiers ont instauré une large zone de sécurité. Une société spécialisée devait arriver pour sécuriser les bâtiments touchés. Et Sibelga, le gestionnaire des réseaux gaz et électricité à Bruxelles, s'est également rendu sur place pour intervenir sous la barrière.


Le parquet confirme la nature accidentelle de la déflagration

Le parquet de Bruxelles estime que l'explosion survenue samedi à Saint-Gilles a été provoquée par "un problème avec les canalisations de gaz". "Aucun élément ne confirme une intention criminelle ou l'intervention de tiers", stipule encore le parquet dans un communiqué de presse diffusé dimanche.

"La fuite de gaz n'a pas été retrouvée, vu l'état dans lequel les bâtiments se trouvent", indique encore le ministère public. Une maison de la chaussée de Waterloo à Saint-Gilles a explosé samedi après-midi, faisant un mort et sept blessés. Parmi ceux-ci, trois personnes ont été grièvement blessées, dont deux enfants. "L'identification de la victime décédée n'est pas attendue avant lundi après-midi", précise le parquet. La dépouille avait été découverte sous les décombres du bâtiment vers 22h.


 

Deux lignes de tram et une de bus perturbées

Suite à cet incident, la Stib a informé que la circulation de plusieurs lignes (le bus 48 et les trams 81 et 97) est perturbée. Plusieurs arrêts ne sont plus desservis. "Des navettes de bus ont été mises en place pour remplacer les trams à l'arrêt. Un autre itinéraire est recherché pour la ligne de bus en question", a expliqué Guy Sablon, porte-parole de la Stib. 
 


Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos