En ce moment
 

A Ghlin, grâce à la pharmacie solidaire, les plus démunis peuvent se soigner gratuitement

 

Une pharmacie solidaire vient de voir le jour à Ghlin. Le principe est simple, récupérer des médicaments non utilisés et non périmés pour en faire bénéficier des personnes dans le besoin. Les médicaments délivrés par un médecin traitant. Jimmy Méo et Xavier Preyat ont rencontré médecin et patients pour le RTLinfo 13H.

A Ghlin, un système un peu spécial a été mis place. En effet, ce sont les patients qui amènent des médicaments au médecin. Ils ont récupéré les boîtes non utilisées chez des amis, des voisins ou encore dans le fond des armoires. "Il y a des médicaments quoi sont encore bons à utiliser mais qu’on n’utilise plus, parce que la maladie est passée et on n’en a plus besoin. Au lieu de stocker ça chez soi, on s’est dit : 'on va faire plaisir au docteur Bouillon, on va lui amener ces médicaments et ça va pouvoir aider des personnes qui en ont réellement besoin'", a expliqué une patiente au micro de Jimmy Méo pour le RTLinfo 13H.


"Elle a repris du poids, donc son moral s’est amélioré, c’est pour ça qu’elle est mieux maintenant"

Parmi ces personnes qui en ont besoin, il y a Fifi. Elle vit dans la rue à Mons et, touchée par plusieurs soucis de santé, le manque d’argent l’a toujours empêchée de se soigner. Jusqu’au jour où elle est arrivée à la maison médicale de Ghlin et a découvert la pharmacie solidaire et gratuite. "On me donne mon traitement adéquat. On a fait une prise de sang avant de me donner les médicaments, donc d’abord, on s’est renseigné de savoir ce que j’ai", a-t-elle fait remarquer. "On a vu qu’il y avait de l’anémie, donc on a corrigé l’anémie par des échantillons de fer. On a corrigé son problème de reflux gastrique. Elle a repris du poids, donc son moral s’est amélioré, c’est pour ça qu’elle est mieux maintenant", a ajouté le docteur Bouillon.


572 tonnes de médicament inutilisés détruits en 2015

Initiée il y a à peine quelques semaines, le stock gonfle de manière impressionnante. Si les médicaments donnés étaient retournés en pharmacie, ils auraient tout simplement été détruits. En 2015, c’était le cas de 572 tonnes. A Ghlin, ils seront délivrés scrupuleusement par un médecin. "Dans des urgences, ils ont besoins d’antibiotiques, d’antidouleur, de médicaments pour les nausées, les vomissements et pas moyens avec une ordonnance qu’ils aient ça en temps réelle. Donc, mon idée, c’est que depuis que je suis médecin, il y avait des échantillons dans l’armoire, donc j’ai pu les utiliser au début", a encore détaillé le docteur Bouillon face à la caméra de Xavier Preyat.

La maison médicale de Ghlin se lance aussi dans la collecte de vêtements. Fifi est donc repartie de sa visite chez le médecin soignée, soulagée et habillée pour le week-end.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos