On en sait plus sur la grande opération de police menée ce matin dans la région de Charleroi: 8 personnes interpellées

 

Une opération de police était en cours ce jeudi matin, "route de Philippeville à Marcinelle", nous a écrit un témoin vers 7h via le bouton orange Alertez-nous. Il évoquait "la présence discrète du CGSU", les unités spéciales de la Police fédérale. Notre correspondant a constaté "30 policiers cagoulés" sur place. 

Huit personnes ont été interpellées jeudi lors d'une vague de perquisitions menées dans la région de Charleroi par la police judiciaire fédérale. Plus de 80 policiers ont été mobilisés dans ce dossier ouvert depuis juin 2017 pour trafic de stupéfiants et jeux clandestins.


Plus de 80 policiers, dont une partie encagoulés et en armes, ont mené 21 perquisitions dans la région de Charleroi, jeudi à l'aube, confirme le procureur du Roi de division, Vincent Fiasse. Des habitations de Marcinelle, Jumet, Marchienne-au-Pont, Gilly, Couillet, mais également de Couvin, en province de Namur, ont été visitées par les forces de l'ordre qui enquêtaient depuis juin dernier dans un dossier de trafic de cannabis, de cocaïne et de crack.

Les suspects étaient également soupçonnés d'organiser des parties clandestines de poker et de rami à l'arrière d'établissements. Un restaurant de Charleroi, situé juste en face du Palais de Justice, a d'ailleurs été placé sous scellés. Lors des perquisitions, 250 plants de cannabis et le matériel servant à sa culture ont été découverts dans l'une des habitations.

Au total, huit personnes ont été privées de liberté mais deux d'entre elles ont déjà été relaxées. Les six autres comparaissent dès jeudi devant le juge d'instruction qui doit décider de l'opportunité de leur décerner un mandat d'arrêt.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos