En ce moment
 

Incident dans un commissariat de Charleroi: un policier manipule son nouveau Glock 19 et… un coup de feu retentit

 

Un policier du poste de police de Marcinelle a fait une boulette au début du mois de juillet. Il n'est pourtant pas un novice, mais il n'est pas non plus en fin de carrière...

Il manipulait simplement son arme, un Glock 19, lorsque le coup de feu est parti. La balle lui a transpercé le doigt.

La détonation a retenti dans tout le commissariat, surpris et choqué tout le monde.

Deux agents qui se trouvaient à proximité souffrent d'acouphènes, des bourdonnements sérieux aux oreilles.

L'explication communiquée pour l'instant : les policiers ont reçu il y a peu ce modèle de pistolet.

Mais une enquête est en cours et devra déterminer si l'agent doit être sanctionné.

Dans les colonnes de SudPresse, un syndicat de police pointe la routine : tous les jours, les policiers portent leur arme de service et peuvent du coup oublier qu'il s'agit d'un engin de mort. Le syndicat rappelle aussi que le cran de sécurité doit toujours être en place.

Le "tireur malgré lui" a pu reprendre du service, ses deux collègues qui souffrent de troubles auditifs sont toujours en arrêt de travail.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos