En ce moment
 

La Louvière veut un "droit de regard" sur le traité transatlantique tant décrié: pas assez loin pour le PTB et la CSC

La Louvière veut un
Image d'illustration
 

Le TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership - Partenariat Transatlantique de Commerce et d'Investissement) actuellement négocié entre les Etats-Unis et l'Europe fait grincer des dents. Le conseil communal de La Louvière a présenté lundi une motion en nuances sur ce partenariat. La PTB et la CSC, entre autres, ont manifesté et invité les politiques à déclarer La Louvière ville hors-TTIP.

La Ville de la Louvière a présenté une motion sur le partenariat transatlantique TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership - Partenariat Transatlantique de Commerce et d'Investissement) actuellement négocié entre les Etats-Unis et l'Europe. Dans leur motion nuancée présentée lundi au conseil communal, les autorités de La Louvière demandent, notamment "aux autorités belges d'exiger que les négociations concernant le projet de TTIP entre l'Union Européenne et les Etats-Unis visent absolument une harmonisation vers le haut, en intégrant les normes les plus élevées notamment des droits sociaux, de la culture, de la santé, des droits humains, de la protection des travailleurs, des consommateurs, de l'environnement". Elles insistent également pour que les négociations sur ce projet se fassent dans la plus grande transparence. 


"Des millions de produits américains circulent déjà en Europe"

Pour le PTB, toutefois, "la motion présentée ce soir au conseil communal de la Ville La Louvière tombe dans le panneau: elle considère que ce grand projet de marché transatlantique constitue une opportunité d'améliorer nos exportations, de renforcer notre économie et de créer de l'emploi". "Il n'est pas nécessaire de faire un tel traité", poursuit le PTB, "des millions de produits américains circulent déjà en Europe".


"La ville prône un droit de regard"

De son côté, la CSC s'est mobilisée dès lundi soir pour déclarer Mons et La Louvière Villes hors-TTIP. "Jacques Gobert, le bourgmestre de La Louvière, nous a indiqué qu'il ne voulait pas déclarer d'emblée ville hors-TTIP", a indiqué Adriana Mammei au nom de la CSC. "La ville prône un droit de regard sur les négociations entre l'Europe et les Etats-Unis."


Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos