En ce moment
 

DEPUIS 25 ANS, à chaque forte averse, Marie-José doit se débarrasser de boues pestilentielles (vidéo)

 

Marie-José a 77 ans. Après chaque épisode pluvieux, elle doit ressortir son balai. Il y a 25 ans, une canalisation a été abimée. Depuis les égouts débordent dès qu'il pleut un peu trop.

Cela fait un quart de siècle que cette septuagénaire est confrontée au problème. À chaque averse, Marie-José est envahie de boue qu'elle évacue à l'aide de son balai. "Cette maison appartient à la famille depuis trois générations. Les grands-parents de ma mère l'occupaient déjà", explique Olivier, son fils, obligé de venir prêter main forte à chaque fois. "La maison se trouve au bout d'un cul-de-sac, dans une rue en pente. Depuis que les canalisations ont été abimées, tout déborde chez elle. Un flot de boue, d'évacuation et de WC."

La commune de Saint-Ghislain dans le Borinage est au courant. "Mais ils n'ont jamais fait de réels travaux. Un emplâtre sur une jambe de bois aurait été plus efficace que ce qu'ils ont fait", déplore Olivier. Pour éviter au maximum d'être envahie par la boue, Marie-José a donc fait faire quelques aménagements. "Elle a rehaussé ses seuils de portes, fait ériger des murets, de manière a essayer de préserver le salon. Mais le garage, la terrasse et la rue devant chez elle sont systématiquement rempli par la boue."

"Ce n'est pas humain de laisser les gens vivre comme au Moyen-Age", laisse échapper Olivier, révolté. 


Luc Dumont, échevin: "Les travaux débuteront au mois de septembre"

Des travaux, Marie-José n'y croit plus. "On me promet d'arranger ça depuis au moins 25 ans mais c'est toujours la même chose, il n'y a jamais rien qui change", soupire-t-elle, désabusée.

Mais désormais, il semble que l'histoire approche d'un dénouement heureux. Une entreprise a été officiellement mandatée par la commune pour accomplir des travaux attendus depuis des décennies. "Les travaux ont été inscrits au mois de septembre dans le budget 2017. Il y a trois semaines, nous avons désigné une entreprise après un appel de marché public. Les travaux débuteront au mois de septembre", annonce Luc Dumont, l'échevin de travaux. Au programme: une traversée en haut de la rue pour recueillir les eaux et les renvoyer vers l'égouttage, ainsi qu'un agrandissement des canalisations.

Si cela s'avère efficace, Marie José pourra enfin laisser son balai au placard, pour de bon après 25 ans.

 

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Les titres

Vidéos

vidéos