En ce moment
 

Avoir des poules chez soi? Jean-Luc et sa famille n'y voient que des avantages: "Plus simple pour les déchets" (vidéo)

 

De plus en plus de particuliers optent pour un poulailler au fond du jardin, pour bénéficier notamment de produits frais et être sûrs de leur origine. C'est le cas de Jean-Luc et sa famille, rencontrés par Julien Modave et David Muller dans le RTLINFO 13h.

Jean-Luc Maggi et son épouse, habitants de Blegny dans la province de Liège, ont deux poules au fond de leur jardin depuis deux ans. Elles pondent chacune un œuf tous les jours. La famille n’y voit que des avantages, parce que les poules mangent à peu près tous les déchets ménagers et qu'il y a peu d’entretien. D’ailleurs dans le quartier, ils sont nombreux à y avoir pensé.

"Nos voisins direct en ont, explique Jean-Luc Maggi à nos journalistes Julien Modave et David Muller. Je crois que c’est vraiment un effet de mode. Pour l’environnement, tout ce qui est déchets, c’est plus simple."


Pas de permis d'urbanisme

Et pour cet élevage, ils n’ont demandé aucune autorisation. L’espace de production ne dépasse pas 20 mètres carré et si l’on respecte certaines règles, il ne faut aucun permis d’urbanisme. "Effectivement, il y a de plus en plus de demandes, assure Arnaud Garsou, premier échevin à Blegny. Ces demandes sont souvent des renseignements par rapport à une autorisation ou un permis éventuels. En général, vu la configuration de la commune, cela se fait sans aucun problème."

Des œufs frais tous les jours, vous en rêvez ? C’est parfaitement possible et à moindre coût. "J’ai toujours eu des poules, c’était pour moi tout à fait normal d’en avoir à la maison", sourit Stéphanie Piette, propriétaire de poules. Et contrairement à la légende urbaine, les poules peuvent pondre sans la présence d’un coq. 

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos