Le corps d'un soldat tombé lors de la bataille de Waterloo le 18 juin 1815 a été découvert mardi dernier après avoir passé 200 ans sous 40 cm de terre. C'est la première fois que le corps complet d'un combattant est retrouvé sur le site. Le Service archéologique de la région wallonne décapait le terrain dans le cadre de travaux de réaménagement près du ring ouest, à hauteur de la sortie Mont St Jean lorsque la découverte a été faite.

 

Une fabuleuse trouvaille

Le squelette vieux de 2 siècles est celui d'un homme de petite taille: 1m50 environ. Il a été découvert sous 40 cm de terre, avec quelques effets personnels: des pièces dont un FF daté de 1811, une cuillère, un morceau de cuir, 2 pierres à fusil, une étrange bille de couleur rouge ainsi qu'un morceau de bois avec les lettres CB gravées dessus.

Les archéologues ont aussi retrouvé une balle à hauteur de son poumon droit, celle qui l'a sans doute fait tomber sur le champ de bataille.

 

A quel camp appartenait-il?

On ne sait pas encore avec certitude à quel camp il appartenait, mais vu sa localisation, il pourrait bien s'agir d'un soldat anglais. L'ambassadeur de GB a été prévenu. Les os seront confiés provisoirement au Museum des Sciences Naturelles.