Mercredi, alors qu’il est chez lui, Olias entend la sonnette retentir. Lorsqu’il ouvre la porte, il découvre avec surprise Victor son fils de 3 ans qui devrait être à la garderie, accompagné d’un inconnu. Ce dernier a trouvé le petit garçon seul en rue. "Imaginez juste d’avoir un enfant qui se retrouve seul à 3 ans, c’est un bébé, dans une ville pendant 45 minutes avec cet homme qui a été extraordinaire, mais avant lui, il a été seul pendant 40-45 minutes aussi, donc c’est miraculeux que cet enfant ait pu être vivant", a expliqué le papa de Victor au micro de Justine Sow pour RTL TVI.

 

L'automobiliste le ramène chez lui

Victor a, en fait, échappé à la surveillance des animateurs de l'école et s’est rendu au carrefour situé à 700 mètres de là. Un automobiliste a manqué de l'écraser, et a ensuite décidé de le ramener chez lui en parcourant les rues voisines. Victor a reconnu le restaurant de son papa et sa maison, juste à côté. Si Victor a pu s'échapper, c'est à cause d’une porte d'entrée défectueuse. Elle n'aurait pas été réparée, faute de lenteur administrative. Mais le papa de Victor a d'abord une envie: revoir l'homme qui a sauvé son petit garçon. "J’aimerais juste vraiment le remercier, la mère de mon enfant aimerait aussi lui parler, parce que pour elle c’est aussi un héros. Je pense que de temps en temps ce genre de personnes, il faut les mettre en valeur", a ajouté Olias.

 

L'échevine et le directeur se renvoient la balle

Selon une source anonyme, le directeur de l'école accuserait la commune de ne rien faire pour réparer la porte défectueuse. La commune, quant à elle, et plus précisément l’échevine de l’instruction publique, a expliqué qu’elle avait bel et bien commandé le matériel nécessaire pour réparer cette porte en 2010. "Le responsable du retard est le service Travaux de la commune, qui a perdu du temps avant de prendre les choses en mains. Je ne suis pas responsable de cet échevinat-là. Je déplore ce retard", a indiqué Marinette De Cloedt (MR).

La fugue de Victor aura tout de même eu un effet positif : depuis 48h, un employé de l'école surveille la porte défectueuse, au cas où un bambin intrépide aurait encore envie de prendre la poudre d’escampette.