"En tout, 13 départs ont été annulés et 13 arrivées ont été déviées. Onze vols ont été redirigés vers l'aéroport de Liège et deux vers Zaventem", a indiqué le porte-parole de l'aéroport. Près de 16.000 voyageurs étaient attendus pour la journée de vendredi qui marque le début des vacances de Pâques. Un F-16 néerlandais a connu des problèmes de train d'atterrissage et a dû se poser, vendredi en fin de matinée, en urgence au bout de la piste de l'aéroport de Charleroi. L'incident a engendré la fermeture immédiate de l'aéroport, des débris d'avion ayant été éparpillés sur la piste sur une longueur de 300 mètres. Il n'y a pas eu de victime, mais des perturbations dans les vols sont enregistrées.

 

RAPPEL DES FAITS

Un accident dû à une imprudence ?

En fin de matinée, un F-16 a subi des problèmes d'atterrissage à l'aéroport de Charleroi.  Selon la version officielle (agence Belga), l'avion a connu des problèmes de train d'atterrissage et a dû se poser en urgence au bout de la piste. Selon un témoin, l'avion a raté une manoeuvre de posé-décollé (Touch-and-Go) qui consiste en un atterrissage suivi immédiatement d'un décollage. Ce raté a abîmé la queue (empennage) de l'avion qui n'a pas pu redécoller. L'appareil a "glissé" pour finir en bout de piste, tout en déversant du carburant toxique (hydrazine selon notre source) sur le tarmac. Celle-ci a pu s'échapper après que l'appareil a frotté au sol dans son atterrissage d'urgence.

> UNE MANOEUVRE RISQUEE DU PILOTE ? LIRE LE TEMOIGNAGE

> LES PHOTOS GRAND FORMAT (Fabian Vanhove)

 

Grogne des passagers

Ils s'apprêtaient à partir en vacances et les voilà bloqués au "South Brussels Airport" depuis plusieurs heures. On peut imaginer l'irritation de nombreux passagers comme celle de Georges qui nous a envoyé une photo (voir ci-dessous) et exprimé son ras-le-bol: "Voici la file à l'aéroport de Charleroi! Ils ne nous donnent pas beaucoup d'infos pour Nîmes! On attend sans info et sans nos bagages depuis 2heures!!"

 

Hydrazine (source: Wikipédia)

L’hydrazine en solution à 70 % avec 30 % d'eau est utilisée pour alimenter l'EPU (unité d'alimentation d'urgence), sur les avions de chasse F-16 (General Dynamics F-16 Falcon). L'hydrazine est hautement toxique et dangereusement instable, surtout sous sa forme anhydre.