La "task force zonale" de la police de Liège a effectué une descente, dans la nuit de mardi à mercredi, dans le café "Paradise", boulevard de la Constitution, à Liège. Une surveillance de cet établissement, exercée depuis plusieurs semaines, avait permis aux enquêteurs de constater un va-et-vient d'un grand nombre de toxicomanes.

 

Un kilo de cannabis saisi

Lors de la descente, les policiers ont appréhendé le patron, Francesco D., soupçonné de faciliter, depuis le mois de mars au moins, la revente de cannabis, sous forme de plaquettes, par plusieurs dealers d'origine tunisienne qui s'installaient dans son établissement. Deux de ces revendeurs ont été appréhendés sur place. Une perquisition a été effectuée chez eux dans les quartiers d'Amercoeur et Saint-Léonard. Les policiers ont ainsi pu saisir plus d'un kilo de cannabis, 2.000 euros et du matériel utilisé habituellement par les revendeurs de drogue. Les trois personnes appréhendées ont été mises mercredi à la disposition du parquet de Liège. Quant au café, il devrait faire l'objet d'une fermeture administrative sur décision du bourgmestre de Liège.