Le plan d'urgence déclenché vendredi soir à Huy à la suite du crash d'un hélicoptère au centre de la cité mosane a été levé samedi à 18H00, a annoncé le bourgmestre hutois Alexis Housiaux. L'intervention d'une entreprise française de Haute-Savoie a été requise pour le démantèlement des câbles endommagés du téléphérique.

 

Circulation fluviale rétablie

Avant de s'écraser dans le centre de Huy, l'hélicoptère a sectionné un câble du téléphérique reliant les deux rives de la Meuse. Sous la tension, plusieurs autres câbles ont cédé ou ont été fortement endommagés. Certains reposent sur des toitures de maisons, d'autres jonchent le sol et un était partiellement immergé dans la Meuse. La plupart des voiries du quartier de Saint-Remy, à proximité de l'hôpital, étaient fermées à la circulation depuis vendredi soir. La circulation fluviale a été rouverte.       

 

"Les voiries rouvertes"
 
Samedi après-midi, un hélicoptère de la police fédérale a survolé les installations du téléphérique hutois afin que des prises de vue des endroits sensibles puissent être réalisées. Ces images ont été transmises à une entreprise de Chamonix spécialisée en câblage de téléphériques. Les équipes de ladite entreprise analysent actuellement la situation sur le terrain.  Samedi après-midi, la partie de câble qui était immergée dans la Meuse a été extraite, ce qui a permis de rétablir la circulation fluviale. Dans la ville, plusieurs morceaux de câbles ont également été sectionnés et enlevés. "Toutes les voiries ont été rouvertes à la circulation. Le travail confié à l'entreprise française reprendra ce dimanche matin", précise le bourgmestre Alexis Housiaux.