"On a retrouvé Jessie et Lola", nous a annoncé Patricia, leur heureuse propriétaire, ce mercredi matin. "Nous sommes allés les chercher hier soir en France. La remorque a été abandonnée près d'un étang. Elle a été retrouvée par un garde de pêche qui a prévenu la gendarmerie de La ville-du-Bois. Nos chiennes étaient toujours dedans. Elles étaient assoiffées et déshydratées, mais elles sont en pleine forme maintenant. Le voleur ne leur a pas fait de mal. Les gendarmes avaient notre signalement de disparition dans les mains quand nous sommes arrivés. Comme quoi, nos efforts pour retrouver Jessie et Lola ont payé."

 

Rappel des faits

"On a l’habitude de partir en vacances avec nos chiens", nous expliquait Patricia, la propriétaire de Jessie et Lola, contactée après nous avoir raconté sa mésaventure via notre page Alertez-nous. Elle et son compagnon les transportent dans une remorque adaptée. "C’est une remorque thermique, comme ça ils ont chaud quand il fait froid et inversement". Mercredi 8 mai, avant de rejoindre leur chambre d’hôtel, le couple avait laissé les deux chiennes dans la remorque, attachée à leur voiture. "On a fermé les portes intérieures et extérieures avec un cadenas et on a placé l’antivol sur la remorque."

 

La remorque a disparu

Mais le lendemain, c’était la panique. La remorque n’était plus là. Elle avait visiblement été volée, Jessie et Lola avec. "Je me dis que le temps de casser l’antivol et déplacer la remorque pour l’attacher à une autre voiture, les voleurs auraient dû entendre que des chiens étaient à l’intérieur. En même temps, elles sont tellement calmes et sociables qu’elles n’ont certainement pas aboyé. Le ou les voleurs n’ont donc peut-être pas réalisé qu’il y avait des chiens dedans", nous expliquait Patricia.

 

Aucun témoin

Le couple est alors allé porter plainte auprès de la police de la zone Houille-Semois. Selon Patricia, ceux-ci avaient déjà eu affaire à des vols de remorques, "mais de remorques à chiens ou de chiens, non!" Le parking de l’hôtel, sans barrière de sécurité, n’étant pas muni de caméras de surveillance, la police ne disposait d'aucun témoin de la scène. Mais ils gardaient confiance, estimant que l’objet du vol était vraisemblablement la remorque et non les chiens.

 

Plus personne n'ignore qu'elles ont disparu

Depuis lors, Patricia et son compagnon se sentaient "perdus sans elles". Ils font de la compétition canine avec leurs chiennes et sont membres du club canin de Nivelles, où ils résident. Ils n’avaient donc pas tardé à faire fonctionner leurs relations pour retrouver Jessie et Lola. Affiches diffusées par l’hôtel -qui leur a même proposé de faire intervenir leur assurance pour la remorque-, sensibilisation des promeneurs dans la région, appel à un maximum de refuges de Belgique et du nord de la France, diffusion auprès des vétérinaires, etc. "Toutes les zones de police de Belgique sont même au courant" via un ami policier, ajoutait Patricia.

 

Une fausse demande de rançon!

Et bien entendu, la mobilisation sur internet s'est organisée. "Lola est une femelle berger malinois qui aura un an le 30 mai. Jessie, une femelle border collie, a deux ans et demi. Elles sont pucées, donc un vétérinaire ou toute personne avec le lecteur approprié peuvent les identifier, mais elles n’ont pas de collier. On espère que les voleurs les ont relâchées. Elles peuvent toujours se trouver dans la région, où n’importe où ailleurs", expliquait la propriétaire. Un message diffusé sur Facebook et des sites d’animaux perdus, qui leur a malheureusement valu une fausse joie. "Sur un site de chiens perdus, quelqu’un nous a écrit : « On a vos chiens, mais il faudrait nous donner 60 euros parce qu’on a dû les emmener chez le vétérinaire. Mon compagnon lui a réclamé une facture et ils ont alors demandé plus d’argent. C’étaient une arnaque. Ils y a des personnes qui veulent juste profiter de la détresse de maitres qui ont perdu leurs animaux de compagnie", s’insurgeait-elle.

> VOS REACTIONS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK: "Message au voleur: si tu veux venir…" (Nicolas)

 

Gaëtan Willemsen