Il y a visiblement un bug à la Communauté française. Les fiches de paie du mois de décembre 2010, concernant les enseignants, sont chamboulées. Leur état civil aurait visiblement été modifié, selon une centaine de témoignages. Certains célibataires se découvrent mariés ou divorcés… D’autres, mariés mais sans enfants, découvrent qu’ils ont soudain la charge d’une famille nombreuse.

Des enseignants ont contacté la rédaction de RTL, mais de nombreux témoignages se retrouvent sur le forum "enseignons.be". "Le problème, peut-on lire sur le site, est que cet incident pourrait contraindre certains agents à devoir rembourser la Communauté française d'un éventuel trop-perçu. Sans compter ceux qui verront leur traitement mensuel raboté… Car le salaire n’est évidemment pas le même selon que l’on est célibataire, marié avec un conjoint qui travaille ou qui ne travaille pas, etc. Pour quelques chanceux, cette erreur ne portera heureusement pas à conséquence, le montant de leur salaire n’ayant pas été modifié".

"Des centaines d'enseignants ont eu leur état civil modifié (de célibataire à marié ou séparé/divorcé, perte de personnes à charge). Cette erreur retardera-t-elle les salaires de décembre ?", s'inquiète Maryline, qui nous a contactés.

Ces erreurs sur les fiches de paies électroniques restent sans incidence sur le montant du traitement perçu par les enseignants en décembre, assure-ton du côté d'Etnic, l'organisme d'intérêt public qui assure le support informatique des services de la Communauté française. Et si certains enseignants signalent tout de même une hausse de leur salaire en décembre, celle-ci n'est pas due à un bug informatique mais à une augmentation de 1% prévue dans le cadre de l'accord sectoriel 2009-2010.