"Je n’ai rien reçu à ce jour, ni le meuble, ni mon argent". C’est en mai 2012 que Frédérique, une habitante de Saint-Georges-sur-Meuse, décide d'acheter un meuble pour sa salle de bain flambant neuve. Après quelques recherches,  son attention est attirée par le célèbre site de vente en ligne eBay qui met en vente une armoire, bradée à moins de 400 euros, en achat immédiat (donc pas via les enchères), par une société qui répond au nom de Cocoon Art Design (CAD). "J'ai fait directement le paiement le 15 mai, j'ai reçu directement une facture et le meuble devait m'être livré en août", précise Frédérique à notre rédaction via la page Alertez-nous.

 

Frédérique n'est pas la seule victime

Trois mois s'écoulent, nous sommes en août, et aucun livreur n'a sonné à la porte de Frédérique. Elle décide alors de contacter CAD qui lui indique qu'un simple retard dû au fournisseur ralentit la livraison et qu'en guise d'excuse, une ristourne de 20% lui est offerte. "Je ne l'ai jamais reçue", souligne Frédérique. Trois nouveaux mois passent et au en décembre, toujours aucune nouvelle. Cette fois-ci, Cocoon Art Design lui fait savoir par mail que le remboursement de l'entièreté de la somme sera effectué, accompagné d'un meuble en dédommagement. "Je n'ai toujours rien reçu à ce jour. Ni le meuble ni mon argent." Dix mois et 60 mails échangés plus tard, Frédérique n'a toujours pas reçu son meuble et encore moins de son argent. Elle ne le sait alors pas encore mais Frédérique n'est pas la seule victime de cette société qui agit sur eBay mais aussi et encore via son propre site.

 

Des sommes perdues allant jusqu'à 3000 euros

Après de nombreuses recherches sur le web, Frédérique se rend compte qu'ils sont des dizaines à se plaindre de CAD. Les victimes proviennent tant de Belgique que de France. Certains écrivent même avoir été lésés à hauteur de 3000 euros. Au cours de son enquête sur internet, Frédérique constate que CAD ne semble pas disposer d'un siège légal.

 

Une adresse vide d'habitants

Avertie, la police conseille à Frédérique d'envoyer une mise en demeure à la firme. Impossible de s'exécuter pour Frédérique car aucune des adresses mentionnées par CAD, toutes situées dans la région de Namur, ne correspond à la firme. Carine, une autre victime de CAD recensée, a été jusqu'à se rendre à l'une des adresses trouvées dans les Pages d'Or. "Une fois sur place, à Namur, je suis tombée sur une maison vide. Les voisins de l'habitation m'ont indiqué que personne n'y habitait." Même son de cloche pour les autres adresses où, à chaque reprise, aucune trace de cette société spécialisée dans les meubles n'a été trouvée.

Finalement, plusieurs personnes décident de se tourner vers la Justice. Un dossier est ouvert au parquet de Namur. Des dizaines de personnes seraient lésées dans ce dossier pour plus de 20.000 euros.

 

"Faire preuve de bon sens"

Sur eBay, le compte de l'entreprise frauduleuse a été désactivé. Les nombreux commentaires négatifs ont mis, entre autres, la puce à l'oreille au site de vente en ligne: "eBay a pris les sanctions nécessaires à l'égard de ce vendeur et cela est toujours en cours", précise Bertrand Viellevoye de chez eBay, avant d’enchaîner : "Un conseil qui peut paraitre étonnant mais pourrait pourtant avoir été utile de nombreuses fois: faire preuve de bon sens. Ne pas adopter sur internet un comportement qu’on n’adopterait pas dans la vie de tous les jours. Une montre de luxe à 20€ n’est probablement pas une vraie. Du moins, il faut rester prudent."

 

Prudence sur le net

Du côté du parquet de Namur, on nous confirme qu'une instruction est bien en cours contre la société frauduleuse mais qu'aucune communication ne sera faite sur ce dossier sensible. Par ailleurs, Test-Achats par la voix de Jean-Philippe Ducart, précise: "Il n'y a pas de plaintes recensées de notre côté mais nous avons déjà entendu parler de ce dossier. Il faut particulièrement être prudent sur la vente en ligne, surtout avec le secteur des meubles. C'est un milieu volatile et peu scrupuleux. Il y a une grande prudence à avoir. Les produits souvent n'existent même pas. Il faut éviter le versement de trop gros acomptes ou des paiements comptants."  

Le site de CAD, lui, est toujours actif mais indique depuis quelques jours le message suivant: "Nous informons notre aimable clientèle que toutes les ventes sont suspendues pour le moment". La rédaction de RTLinfo a tenté de joindre l'un des nombreux numéros de Cocoon Art Design pour de plus amples explications, mais impossible d'avoir quelqu'un au bout du fil.