En ce moment
 

"Tous les jours, des VW sont volées à Bruxelles, c'est un fléau": Yasser déplore la perte de son 4x4, mais y a-t-il vraiment une vague actuelle?

 
vol, Volkswagen, vol de voitures

En juillet dernier, un habitant de Berchem Saint-Agathe n'a pas retrouvé sa voiture, la veille d'un départ en vacances. Malgré un dispositif de blocage antivol au volant, son Tiguan, un petit 4x4 urbain, a été volé. Depuis lors, Yasser entend parler de nombreuses autres VW disparues. Les chiffres de la police tempèrent cette impression, mais il y a un bien un "truc" avec la célèbre marque allemande…

Les vols de voiture sont sur une tendance à la baisse depuis plusieurs années, et ce crime a changé de physionomie. Désormais, des bandes organisées, souvent à un niveau international, ciblent des marques bien précises. Raison pour laquelle on parle parfois de "vague de vols" de certaines marques.

Yasser estime que c'est le cas pour une célèbre marque allemande en 2017. Il est révolté par "les vols de Volkswagen", estimant que c'est "un fléau" dans la "région de Bruxelles ". D'après lui, "tous les jours des Tiguan et des Golf disparaissent", nous a-t-il confié via le bouton orange Alertez-nous.

On a discuté avec la police pour en savoir plus.

Son Tiguan volé en juillet: "J'avais économisé pendant deux ans"

Si Yasser nous a contactés, c'est parce qu'il a lui-même été victime du vol de sa voiture. "C'était le 11 juillet dernier, durant la nuit. On m'a volé ma Tiguan, qui était garée dans un quartier résidentiel, à Berchem Saint-Agathe". Il avait pourtant un dispositif antivol qui bloquait le volant, "mais ils ont pris le temps, entre 0h et 6h du matin".

Pour Yasser, qui travaille dans le gardiennage, c'est un coup dur. "J'avais économisé durant deux ans, et le lendemain, on devait partir en vacances". Deuxième coup de massue: "je n'avais pas pris d'omnium, donc j'avais juste une assurance RC (responsabilité civile, NDLR), et elle ne couvre pas le vol". Notre témoin s'est donc retrouvé du jour au lendemain sans voiture.

On ne peut pas vraiment parler d'une vague de vols de VW, car quand c'est le cas, on le remarque chaque fois (police de Bruxelles Ouest)

D'après la police, "pas de vague de vols de VW", même si…

Yasser a eu écho, après le vol de sa Tiguan, d'autres voitures de marque Volkswagen disparues dans la zone de Bruxelles Ouest. Il estime donc qu'il y a "une vague de vols de VW" dans sa région."C'est très pratique, on est tout près de l'autoroute, on quitte très vite la ville".

Il a déjà fait son deuil et n'a aucun espoir de retrouver un jour sa voiture, même s'il a déposé une plainte, et que la police est venue sur place constater les faits.

D'après Yasser, "ce sont des commandes qui viennent des réseaux criminels, le soir même la voiture est partie".

Nous avons contacté la zone de police Bruxelles-Ouest. "On ne peut pas vraiment parler d'une vague de vols de VW, car quand c'est le cas, on le remarque chaque fois", nous a expliqué le porte-parole, qui ne pouvait pas fournir de statistiques plus précises.

Car quand il y a une vague de vols de voiture d'une certaine marque, la police réagit, estimant qu'il y a probablement un réseau derrière, que ce n'est pas un hasard. "Récemment, on a d'ailleurs démantelé une bande organisée", précise-t-il.

On a demandé à une autre grande zone de police, celle de Bruxelles Capitale – Ixelles, et on a obtenu des chiffres plus précis. "On ne peut pas vraiment parler d'une vague, mais nos statistiques montrent que c'est bien Volkswagen qui est la marque la plus volée dernièrement: 5 en juillet, 3 en août, 7 en septembre, 6 en octobre, déjà 2 en novembre. Ça fait 23 VW volées depuis juillet, contre 19 Toyota, 15 Mercedes et 12 Renault", nous a déclaré la porte-parole Ilse Van de Keere.

La tendance globale nettement à la baisse

On peut donc difficilement parler d'une vague de vols de VW, même si c'est la marque préférée des voleurs sur les 5 derniers mois. Dans un précédent article sur une vague de vols de VW, on évoquait par ailleurs des chiffres qui allaient dans le sens de Yasser. En 2015, il y a eu 1.412 vols de Volkswagen, c’est le double de la deuxième marque la plus volée, Mercedes (710 véhicules volés). 

Mais ce chiffre est à relativiser, car il faut les mettre en rapport avec le nombre de véhicules VW en circulation en Belgique. La marque allemande était le deuxième plus gros vendeur de voitures en Belgique en 2016, devancée de peu par Renault. Donc sa présence dans le top des voitures les plus volées est assez logique.

Et au niveau global, marques et régions confondues ? On a fouillé les statistiques de la police fédérale, et il s'avère que les vols de voitures en Belgique sont en forte baisse depuis des années.

Le chiffre est passé de 40.800 vols de voiture en Belgique en 2000 à seulement 8.900 en 2016. Même genre de baisse pour la zone de Yasser, Bruxelles Ouest: 1.218 vols en 2000, 312 en 2016.

Une très bonne nouvelle pour les citoyens, qui s'explique, d'après la police dans son dernier rapport, par la technoprévention (généralisation de l'antidémarrage codé dans la clé de contact, alarme plus perfectionnée, localisation GPS) et le réseau de caméras intelligentes de la police, qui permet l'identification des plaques et leur signalement automatique en cas de vol ou de défaut d'assurance.

Les vols de voiture se limiteraient donc désormais à la criminalité bien organisée, aux réseaux internationaux, et plus du tout aux amateurs. Ça explique la baisse, mais aussi la spécificité des vols actuels, avec des marques plus ciblées que d'autres, des 'commandes' d'un réseau international.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos