En ce moment
 

Une excursion en famille à Pairi Daiza gâchée par une correspondance ratée: "Nous avons payé plus de 300 euros pour une après-midi"

Une excursion en famille à Pairi Daiza gâchée par une correspondance ratée:
Gaëlle et sa famille ne sont pas seuls dans le cas: environ 25 personnes, nous dit-elle, se retrouvent bloquées pour 2 heures en attendant le train suivant pour Pairi Daiza.
 

Gaëlle, une habitante d'Andenne, nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous pour nous faire part de sa mésaventure. Elle et sa famille ont prévu une excursion à Pairi Daiza ce samedi, notamment avec ses trois enfants. Au total, ils sont neuf. Ils ont acheté leurs billets à l'avance, pour pouvoir bénéficier de l'offre "B-Excursion", qui comprend l'entrée au parc et le voyage en train jusqu'à la gare qui dessert Pairi Daiza, celle de Cambron-Casteau. Toute la petite famille a pris le train à 8h33 à Namur, afin d'arriver au parc vers 10h45.

"J'ai regardé les horaires des trains en achetant les billets, il y avait un avertissement concernant des travaux sur les lignes au niveau de Mons, mais on était censés arriver à Mons à 10h15 et on avait une correspondance pour Cambron-Casteau à 10h24", nous dit-elle, expliquant qu'elle a appelé le service clientèle de la SNCB la veille pour s'assurer qu'il s'agissait du meilleur itinéraire.


"Nous ne pourrons profiter que d'une après-midi"

Problème: le train est arrivé en retard à Mons, à 10h23, selon la SNCB. Une minute, c'était trop court pour attraper la correspondance. "On l'a vu partir", nous dit Gaëlle, dépitée. Car en ratant cette correspondance, plusieurs familles se retrouvent bloquées à Mons pour 2 heures, puisque le prochain train pour Cambron-Casteau ne passe qu'à 12h24... "Nous avons payé plus de 300 euros et nous ne pourrons profiter que d'une après-midi. Ça coûte cher la place!!!", commente-t-elle. En effet, en attendant ce train, ils arriveront vers 12h45 à la gare qui dessert le parc, et devront déjà repartir pour prendre le train de 17h12. "On a des enfants en bas-âge, donc on ne peut pas partir trop tard", commente-t-elle.


Pour ces 9 places (adultes et enfants) comprenant l'entrée au parc et le billet de train, Gaëlle et sa famille ont déboursé 317€


Pourquoi la correspondance n'a-t-elle pas attendu?

Gaëlle estime que l'accompagnateur du train qui a fait Namur-Mons aurait dû prévenir de ce retard, sachant qu'il y avait des excursions, afin que la correspondance attende. Thierry Ney, porte-parole de la SNCB, explique que l'accompagnateur peut éventuellement le faire, mais qu'il ne s'agit pas d'une obligation: "Cela peut arriver qu'on fasse en sorte d'essayer de garantir la correspondance, mais on doit voir si ce train que nous retardons ne va pas encore avoir plus de conséquences pour encore plus de monde", explique-t-il, précisant que le matériel "n'assure pas le déplacement d'un seul train". 


Il y avait pourtant une autre solution...

Cependant, il s'étonne que les voyageurs n'aient pas été informés d'une solution possible: "Il y avait la possibilité de prendre le 3710 à 10h27 vers Bruxelles, de descendre à Jurbise, et là, de récupérer le train pour Pairi Daiza". "Il va y avoir une enquête pour voir pourquoi cette information n'a pas percolé", précise-t-il. Si cette information arrive trop tard pour Gaëlle et sa famille, elle pourrait servir à l'avenir à d'autres voyageurs.

Le porte-parole précise que si un voyageur s'estime préjudicié, il peut envoyer un courrier au service clientèle. 

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Les titres

Vidéos

vidéos