En ce moment
 

Méfiez-vous des promos des fournisseurs d'électricité: "On me propose le tarif de nuit toute la journée, une arnaque"

Méfiez-vous des promos des fournisseurs d'électricité:
 

Valérie a récemment été contactée par un call-center commercial qui proposait une offre alléchante de la part d'Essent, distributeur de gaz et d'électricité en Belgique. Intelligente, elle a pris la peine de comparer avec son fournisseur actuel. De quoi relever quelques inepties dans la soi-disant bonne affaire.

Depuis la libéralisation du marché de la fourniture de l'énergie, d'innombrables acteurs ont fait leur apparition, faisant exploser la concurrence. A priori, c'est toujours bon pour le consommateur, qui n'est plus forcé d'acheter son électricité et/ou son gaz chez Electrabel, devenu par ailleurs Engie.

Mais le revers de la médaille, c'est la très grande diversité des offres, entre tarifs de jour et de nuit, compteur mono et bi-horaire, redevance, prix au kilowatt-heure, etc…

On en arrive à des situations similaires aux offres des opérateurs de téléphonie mobile, qui parviennent à inventer de nouveaux forfaits avec plus ou moins de minutes d'appel, de SMS, de GB d'internet mobile, de minutes gratuites vers le même opérateur ou vers l'étranger, etc.

Pour compliquer le tout avec l'électricité et le gaz, il y a les promos, les prix fixes (garantis sur 3 ans par exemple) et les prix variables. Enfin, cerise sur le gâteau, il y a les revendeurs indépendants, payés à la commission sur la signature du contrat, qui ont cette fâcheuse tendance à omettre tel ou tel détail du contrat pour tenter de vous convaincre.

Le tarif de nuit toute la journée ? "Une arnaque", selon Valérie

Valérie a contacté la rédaction de RTL info récemment car elle a constaté une pratique un peu déloyale de la part d'un de ces distributeurs, en l'occurrence Essent.be, une société basée en Flandre mais qui opère dans toute la Belgique. Elle compte 36.000 clients et appartient au géant allemand Innogy.  

"J'ai été contactée par le call-center du fournisseur d'électricité Essent qui me propose un contrat avec 'les consommations de jour au prix de la nuit'. Quand j'ai regardé leur offre de plus près, je me suis rendu compte que leur tarif de nuit était... plus cher que le tarif DE JOUR de mon fournisseur actuel !", nous a-t-elle écrit via le bouton orange Alertez-nous, photo à l'appui.

Pour elle, "c'est clairement une arnaque", car "en fait ce qu'ils vendent ce n'est pas une promo, c'est même l'inverse, c'est un tarif de jour très élevé 24 heures sur 24".

Valérie n'a pas fini de démonter l'offre d'Essent. "Leur redevance annuelle est de 69,95 euro alors que je paie actuellement 25 euro par an, soit 45 euro de plus par an pour rien".

La conclusion de notre témoin est sans appel: "Je trouve que ce genre d'offre représente réellement une tromperie pour les consommateurs qui vont croire à ces belles paroles sans vérifier ce qu'on essaie de leur vendre. Cette arnaque doit rapidement être dénoncée pour éviter que d'autres se fassent avoir".

comp
Valérie a comparé son contrat actuel avec l'offre soi-disant miraculeuse d'Essent: elle a vite fait ses comptes...

"C'est un marché libéralisé", répond la CWaPE

Le jugement de Valérie doit être tempéré. On peut parler de pratiques commerciales douteuses, mais pas d'une arnaque.

En réalité, "la libéralisation du marché de l'électricité porte justement sur le prix", nous a expliqué Stéphanie Grevesse, porte-parole de la CWaPE, la Commission Wallonne Pour l'Energie. Le but du jeu a toujours été d'encourager la concurrence, qui fait forcément jouer les prix, à un moment, pour se démarquer.

Et par définition, dans ce "marché concurrentiel, les acteurs pratiquent les prix qu'ils souhaitent". Il n'y a donc pas, contrairement au prix du pétrole, un minimum et un maximum imposés à la pompe. "Il y avait un filet de sécurité de la CREG (l'équivalent fédéral de la CWaPE, pour faire simple), mais il n'est plus en vigueur". On revient à notre comparaison avec les opérateurs mobiles.

L'offre dénoncée par Valérie, que nous avons soumise à la CWaPE, ne les a pas spécialement choqués. "Ils peuvent en effet faire ce genre de promotions… ils appliquent leurs propres pratiques commerciales".

Que dit Essent.be ?

Nous avons soumis les critiques de Valérie à Essent.be, sans obtenir de réactions très pertinentes par email de la part du chargé de communication. 

"Les tarifs de l’énergie sont dynamiques, les prix sont donc revus chaque mois par les fournisseurs. Essent.be met tout en place pour pouvoir offrir des prix conformes au marché. Notre politique de prix est transparente et tous les tarifs sont disponibles sur notre site essent.be". 

On devra s'en contenter. 

Des comparateurs pour faire le tri

Parallèlement à la libéralisation du marché, des comparateurs ont vu le jour. On entre son code postal, sa consommation annuelle, et miracle, une liste avec les meilleures offres vous est proposée.

Attention, cependant, il existe plusieurs comparateurs, et certains sont d'initiative privée, avec, peut-être, des liens pas vraiment avoués avec des distributeurs. "Normalement, les comparateurs ont signé une charte établie par la CREG", précise la CWaPE.

Dans le doute, utilisez celui de la CWaPE, justement. "Il est entièrement neutre, et mis à jour tous les mois, mais on ne tient pas compte des promos". Et c'est sans doute une bonne chose, car en jouant sur des conditions spéciales durant quelques mois, on ajoute une couche à cette opération très complexe qu'est le choix du meilleur fournisseur de gaz ou d'électricité. 

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Les titres

Vidéos

vidéos