En ce moment
 

Voyeurisme dans les toilettes d'un Quick: soudain, Nathalie aperçoit à ses pieds un téléphone "en mode selfie"

Voyeurisme dans les toilettes d'un Quick: soudain, Nathalie aperçoit à ses pieds un téléphone
Photo d'illustration
 

Furieuse, Nathalie nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous après un passage avec sa fille dans un Quick en province de Liège à la fin du mois d'août. Cette mère s'était rendue aux toilettes et, alors qu'elle s'apprêtait à se déshabiller, a aperçu à ses pieds un téléphone "en mode selfie" glissé depuis la toilette voisine, nous raconte-t-elle.

Il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour s'imaginer les intentions de la personne cachée dans le cabinet, nous déclare-t-elle. Elle a décidé de la piéger: "Je me lave les mains et me dis que je vais sortir puis y retourner", explique-t-elle, voulant s'assurer du petit manège qu'elle avait repéré.


"Il n'avait soi-disant pas vu qu'il était chez les dames"

Nathalie sort donc des toilettes et y entre quelques secondes plus tard, comme si c'était une autre personne, poursuit-elle. "Je fais semblant de me déshabiller et là, je vois le smartphone passer par au-dessus de la paroi", raconte la jeune maman. Scandalisée, elle sort et frappe à la porte: "Je lui dis que j'ai un compte à régler avec elle. Et là, surprise, ce n'est pas une fille ou une dame qui en sort mais un sale type. Il n'avait soi-disant pas vu qu'il était chez les dames".

Tandis que l'homme fuit les lieux, Nathalie va trouver le gérant du restaurant: "J'ai fait un scandale. Quelle honte! Dans quel monde vit-on? Si ça se trouve, il fait ça avec des petites jeunes? Ça aurait pu être ma fille", déplore la maman.


"Les caméras du restaurant l'ont filmé"

Nathalie a décidé de se rendre à la police afin de déposer plainte, mais se voit prévenue que cela a peu de chance de mener à quelque chose. "On m'a dit que cette plainte n'aboutirait même pas au parquet car c'est considéré comme un simple fait de voyeurisme", explique-t-elle. Elle se sent donc bien seule face à ce qui s'est produit : "C'est quoi ça ? Un pervers? Un pédophile? En Belgique, on ne bouge que quand c'est trop tard…", déplore-t-elle.

Nous avons questionné le gérant du Qucik où se sont déroulés les faits. Ce dernier a pris la situation très au sérieux et a alerté la porte-parole de la chaîne de restaurants. "Quand c'est arrivé, notre franchisé nous a contactés, confirme Shana Van den Broeck, porte-parole de Quick. "Comme l'homme s'est enfui, on ne pouvait pas agir directement. Mais les caméras du restaurant l'ont filmé. Ça a été transmis à la police et comme une plainte a été déposée, l'enquête suit son cours", a informé la représentante de la chaîne fast-food.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos