En ce moment
 

Une Américaine avorte de son bébé parce que c'est un garçon et qu'elle déteste le patriarcat

Une Américaine avorte de son bébé parce que c'est un garçon et qu'elle déteste le patriarcat
 
 

L’article qu’une blogueuse américaine a posté récemment a créé la polémique aux États-Unis et à travers le monde. Elle explique qu’elle a avorté de son bébé parce que c’était un garçon et qu’elle détestait le patriarcat.

Une blogueuse américaine a expliqué qu’elle avait avorté de son bébé, car c’était un garçon et qu’elle détestait le patriarcat, rapportent plusieurs médias. La jeune femme se décrit comme une féministe qui s’est battue pour les droits des femmes "au point d’éviter de faire une carrière."


"J’étais choquée, j’ai commencé à crier, à pleurer en pensant à la malédiction que j’allais jeter sur le monde"

Elle a écrit sur son blog qu’en 2012 elle avait découvert qu’elle était enceinte et qu’elle était ravie jusqu’au moment où elle a réalisé que c’était un garçon. "J’étais choquée, j’ai commencé à crier, à pleurer en pensant à la malédiction que j’allais jeter sur le monde." Elle a également expliqué qu’elle était dans un état lamentable et qu’elle était angoissée comme si elle venait de subir une guerre.


Elle a également avancé que si le cas se reproduisait elle referait exactement la même chose

Après trois jours passés à pleurer sur l’idée qu’elle allait mettre un "monstre" au monde, elle a décidé d’avorter. La jeune blogueuse a affirmé qu’elle ne détestait pas les hommes, mais le patriarcat, et ce qu’il avait comme effet sur les hommes. Elle a également avancé que si le cas se reproduisait elle referait exactement la même chose.


Elle a reçu de nombreuses critiques et s'est étonnée de la réaction des gens

Depuis qu’elle a publié cette histoire sur son blog, la jeune femme a reçu de nombreuses critiques et a perdu beaucoup d’amis et de membres de sa famille. Elle s’est étonnée de la réaction des gens. "Je ne peux pas croire aux emails que j’ai reçus, est-ce qu’il existe vraiment des gens qui veulent me voir morte à cause de ce que j’ai choisi de faire avec mon propre corps ?", a-t-elle écrit.


 

Vos commentaires