Steve Whitmore, porte-parole du shérif du comté de Los Angeles cité par le journal, a indiqué qu'après sa libération à 01H35 du matin (08H35 GMT), l'actrice devait se rendre directement dans un centre de désintoxication dont le nom n'a pas été précisé. La jeune femme avait été condamnée à 90 jours d'incarcération par un tribunal de Beverly Hills pour violation de sa mise à l'épreuve dans une affaire de conduite en état d'ivresse. Mais le shérif de Los Angeles avait réduit sa peine, comme c'est l'usage en cas de délit mineur, pour désengorger les prisons californiennes, notoirement surpeuplées.

 

A l'écart pour des raisons de sécurité

Pendant sa détention entamée le 20 juillet, Lindsay Lohan a été tenue à l'écart des autres prisonniers pour des raisons de sécurité. Sa cellule de 9 mètres carrés était située dans un quartier spécial réservé aux personnalités. Paris Hilton avait passé 23 jours en 2007 dans cette même prison, également pour une affaire de conduite en état d'ivresse.

 

90 jours de sensibilisation aux méfaits de l'alcool

La juge qui avait condamné Lindsay Lohan avait indiqué que l'actrice devrait, à l'issue de sa peine de prison, intégrer un programme de 90 jours de sensibilisation aux méfaits de l'alcool.

Lindsay Lohan, vue au cinéma dans "The Last Show", "Bobby" ou "La coccinelle revient", est une ex-star des studios Disney. Depuis 2005, sa carrière a connu plus de bas que de hauts, entre ennuis judiciaires, séjours en cures de désintoxication et revers professionnels.