Quelque 25.000 spectateurs et plus de 1.800 professionnels attendus pour découvrir une cinquantaine d'oeuvres françaises et internationales en compétition et hors compétition: la 14e édition du festival de la fiction TV de La Rochelle ouvre ses portes mercredi, jusqu'à dimanche.

Principal rendez-vous hexagonal et européen du secteur, créé par Quentin Raspail en 1999, le festival de La Rochelle s'inscrit cette année dans un contexte de baisse des ressources pour l'audiovisuel public. S'y ajoute la crispation entre les chaînes de la TNT et les historiques autour du financement de la création.

Le jury du festival, présidé par Antoine de Caunes, sera constitué du réalisateur Hervé Hadmar, la comédienne Elodie Navarre, les réalisatrices Michèle Reiser et Virginie Wagon, le compositeur Vincent Stora et le producteur Nicolas Traube.

Béatrice Dalle, Mathilde Seigner, Gérard Jugnot ou encore Pascal Légitimus figurent parmi les vedettes attendues à La Rochelle.

Côté production française, "cette année, on a très peu de films historiques ou en costumes au profit d'une vraie prise de risques dans le choix des sujets", souligne la responsable du comité de sélection Isabelle Nataf.

"Je pense que c'est une volonté de survie des producteurs et des chaînes qui voient que la production française est boudée", estime-t-elle.

Parmi les 32 programmes en compétition, elle a relevé comme reflet de cette tendance la présence de thèmes "fantastiques" (Les mains de Roxana), "politiques" (Manipulations), "dérangeants" (Punk) ou "peu évoqués à la télé" (Paradis amers qui parle des différences sociales à Mayotte).

"Sur la forme, on a noté des choses très innovantes comme +Je vous ai compris+ où les prises de vue réelles sont entrecoupées de passages en animation, et que les web-fictions sont sorties de l'amateurisme", a ajouté la journaliste et responsable du comité de sélection.

Outre les programmes français en compétition, une sélection de fictions européennes et internationales sera présentée. Les Pays-Bas, la République Tchèque, le Danemark, l'Espagne, la Grande-Bretagne, la Pologne, la Suède, l'Italie, l'Allemagne et le Canada seront à l'honneur, ainsi qu'une sélection de fictions africaines.

Le festival sera aussi l'occasion, pour la troisième année, de réunir des professionnels de la filière pour discuter des grandes évolutions du secteur lors d'"ateliers de la fiction TV".

Deux grandes nouveautés cette année pour ce volet très professionnel avec la présence des directeurs de programmes des grandes chaînes pour aller "d'un bout à l'autre de la chaîne de production" et une ouverture sur l'international en présence de producteurs et de showrunners, profession encore peu connue en France, du Canada, de Grande-Bretagne, d'Allemagne et de Suède.

Treize prix seront décernés le 15 septembre, dont celui celui du meilleur téléfilm, du meilleur téléfilm comédie et de la meilleure série.