« Ces photos n'ont rien de choquant, elles montrent une jeune femme bronzant seins nus, comme on en voit des millions sur les plages », dit-elle à l'AFP.
 
« La terrasse de la villa du vicomte Linley, le fils de la princesse Margaret, est visible de la route », a-t-elle souligné, précisant que les photos avaient été prises par « un photographe professionnel avec qui nous avons déjà travaillé ».
 
« On avait eu l'information de leur arriver à Marseille par un vol régulier de British Airways, on a même une photo prise dans l'aéroport, par un particulier », ajoute-t-elle sans préciser le prix payé par l'hebdomadaire pour les clichés.

Laurence Pieau a expliqué lors du Grand Direct des Médias ce matin: « Ça coute le prix d'une bonne exclusivité. Ces photos vont faire le tour du monde. On est content de les avoir et on ne va pas être les seuls à les publier. »
 
« Closer en a l'exclusivité mondiale, mais maintenant ces photos vont être proposées à d'autres magazines à travers le monde », précise Mme Pieau.
 
Le quotidien régional « La Provence a publié une image de Kate et William bronzant sur cette terrasse le 7 septembre, elle est d'ailleurs toujours sur internet, et ça n'a choqué personne », souligne-t-elle, tout en reconnaissant que la duchesse de Cambridge n'apparaît pas seins nus sur ce cliché.
 
Le magazine « people » a sorti sur cinq pages, dans son édition de vendredi, une quinzaine de photos du couple prenant le soleil sur une terrasse, pendant leurs vacances début septembre dans le Luberon. Plusieurs clichés, pris au téléobjectif, montrent la duchesse de Cambridge « topless ».
 
William et Kate « ont été profondément peinés d'apprendre qu'un magazine français et un photographe avaient porté atteinte à leur vie privée d'une manière aussi grotesque et totalement injustifiable », ont souligné les services du couple princier dans un communiqué. »