Cette blague lancée aux Oscars était passée inaperçue: elle en disait long sur le prédateur sexuel Harvey Weinstein (vidéo)

Cette blague lancée aux Oscars était passée inaperçue: elle en disait long sur le prédateur sexuel Harvey Weinstein (vidéo)
 

L'affaire continue de secouer Hollywood. Harvey Weinstein, 65 ans, est accusé d'avoir harcelé sexuellement de jeunes actrices, mannequins et employées depuis les années 1990. Les témoignages accablants se sont accumulés ces derniers jours. Mira Sorvino, Rosana Arquette, Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Emma de Caunes et Judith Godrèche ont décrit les avances sexuelles du producteur.

Mercredi, c’est l’actrice française Léa Seydoux qui a raconté dans une tribune au Guardian que Harvey Weinstein avait tenté de l'embrasser, elle aussi. Elle en a profité pour dénoncer l'omerta d’un milieu soit-disant progressiste, mais qui tolère ce genre de comportements abusifs. "Tout le monde savait ce que Harvey faisait et personne n'a rien fait", déplore la comédienne.

Les agissements du producteur n’étaient qu’un secret de polichinelle, comme l’illustre une plaisanterie de l’acteur Seth McFarlane lors de la cérémonie des oscars en 2013. Après l'annonce des cinq actrices nommées pour l'Oscar du meilleur second rôle féminin, il avait déclaré : "Félicitations, vous n'aurez plus besoin de faire semblant d'être attirées par Harvey Weinstein"... Une plaisanterie qui ne fait plus rire personne.




Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos