En ce moment
 

Johnny Hallyday, une "grande timidité" et une "gentillesse renversante" alors que "c'était le roi": l'émouvant hommage de Miossec

Johnny Hallyday, une
 

Johnny Hallyday "faisait preuve d'une gentillesse renversante" et "avait en lui une très grande timidité, alors que c'était le roi", a déclaré à l'AFP le chanteur Christophe Miossec, après la mort à 74 ans de la plus grande star du rock français.

"Ce qui était complètement dingue et renversant c'est la gentillesse dont il faisait preuve. Dans les loges, en concert, son comportement avec les gens était comme une déclaration d'amour à l'être humain. Il avait en lui une très grande timidité, alors que c'était le roi quand même", a dit Miossec joint au téléphone.


"Personne ne lui arrivait à la cheville sur scène"

"On ne peut pas parler de Johnny sans parler de ses concerts. S'il y avait autant de fans, de gens qui allaient le voir, c'est parce qu'il était d'une grande générosité. Et personne ne lui arrivait à la cheville sur scène", a ajouté le chanteur breton, qui lui a écrit plusieurs chansons parues dans les albums "Sang pour Sang" (1999), "L'attente" (2012) et "De l'amour" (2015).

"On était deux grands timides tous les deux. Je viens d'un milieu 'prolo'. Et lui il venait vraiment de la rue, il n'était pas allé à l'école, c'est un enfant de la balle, il n'en existe plus aujourd'hui. Il n'avait pas d'ego, il était impressionnant de gentillesse", a-t-il répété.

"Depuis ce matin, je ne réponds pas au téléphone, je ne veux pas allumer ma télévision. Je n'ai pas envie de me répandre", a conclu Miossec, très ému.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos