Saisie en urgence par le duc et la duchesse de Cambridge, la juridiction des référés de Nanterre avait interdit mardi la cession des photographies et demandé à Mondadori, l'éditeur de Closer, de remettre l'intégralité de ces supports numériques, 24 heures après la signification de la décision rendue mardi à 12h00, « sous astreinte de 10.000 euros par jour de retard ».