Dîner de gala à Buckingham: le roi et la reine d'Espagne mis à l'honneur par la reine Elizabeth d'Angleterre, Harry et Kate (photos)

Dîner de gala à Buckingham: le roi et la reine d'Espagne mis à l'honneur par la reine Elizabeth d'Angleterre, Harry et Kate (photos)
 

En visite d'Etat au Royaume-Uni, le roi Felipe VI a abordé mercredi la question qui fâche du statut de Gibraltar, appelant Londres et Madrid à trouver une solution qui mettra fin aux tensions sur cette enclave britannique au sud de l'Espagne. Il a aussi évoqué le Brexit et les expatriés présents dans les deux pays. La soirée s'est clôturée avec un superbe dîner de gala, en compagnie du prince Harry et de la duchesse de Cambridge.

La reine Elizabeth donnait un dîner de gala hier soir en l'honneur du roi et de la reine d'Espagne, au palais de Buckingham, sa résidence officielle à Londres, où ses invités de prestige sont, en ce moment, logés. Pour l'occasion, le prince Harry et la duchesse de Cambridge étaient également conviés. Kate portait une robe du couturier espagnol Marchesa et le diadème préféré de Diana, fait remarquer ce matin la presse britannique.

Cette visite officielle était pour le roi Felipe VI l'occasion d'aborder les sujets délicats de Gibraltar et du Brexit.  "Je suis sûr que le dialogue et les efforts de nos gouvernements permettront d'avancer dans la recherche d'une formule satisfaisante pour tous", a déclaré Felipe VI peu avant dans la journée devant le Parlement britannique, où il était invité à s'exprimer.

BELGAIMAGE-123210484

Les tensions sur le statut de ce territoire de 6,7 kilomètres carrés, où vivent 32.000 personnes, sont reparties de plus belle depuis que le Royaume-Uni a voté le 23 juin 2016 la sortie de l'Union européenne. Les États membres de l'UE ont accordé à l'Espagne - qui entend récupérer Gibraltar, cédé au Royaume-Uni en 1713 - un droit de cité dans toute future relation de l'UE avec le "rocher" une fois le Brexit consommé.

BELGAIMAGE-123205743-(1)

En septembre, Felipe VI avait appelé à une rétrocession négociée du rocher, lors d'un discours devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York. "J'invite le Royaume-Uni, pour cette première occasion aux Nations unies après le Brexit, à mettre un terme à l'anachronisme colonial que représente Gibraltar via une solution concertée entre nos deux pays pour restaurer l'intégrité territoriale de l'Espagne", avait-il dit.

Évoquant par ailleurs mercredi le vote des Britanniques pour le Brexit, le roi d'Espagne a déclaré que cette décision avait "attristé" l'Espagne mais que son pays respectait totalement ce choix. Abordant la question de l'avenir des immigrés originaires des deux pays après le Brexit, il a appelé à un accord qui leur apporte des "assurances suffisantes". "Ces citoyens ont des attentes légitimes de conditions de vie convenables et stables pour eux et leurs familles", a-t-il dit. Environ 300.000 Britanniques vivent en Espagne -en majorité des retraités- et plus de 110.000 Espagnols vivent au Royaume-Uni, selon les chiffres officiels.

Felipe VI, accompagné de son épouse la reine Letizia, sont arrivés mardi soir à Londres pour une visite d'Etat de trois jours. La dernière visite d'Etat espagnole au Royaume-Uni avait été effectuée par le roi Juan Carlos et la reine Sofia en 1986.

http://www.rtl.be/people/potins/kim-kardashian-met-un-corset-a-sa-fille-de-4-ans-et-declenche-un-deferlement-de-critiques-935459.aspx

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos