En ce moment
 

Dossier royal: les couacs de l’anniversaire de la mort de Diana

Dossier royal: les couacs de l’anniversaire de la mort de Diana
 
Dossier royal

Diana : trop, c’est trop !

Overdose de Diana ? Il plane un étrange sentiment de "too much"autour de l’anniversaire de la mort de Diana. Depuis plusieurs mois, c’est à qui dégainera son plus bel hommage et son scoop planétaire qui changera notre vision de la mort de la princesse des cœurs. On a tout connu : livres, reportages, films, éditions spéciales, monuments, expo, bd… il ne manque plus que la comédie musicale ! Il faut dire qu’il est difficile d’innover sur une dernière nuit qu’on a l’impression de connaître minute après minute. 


 

Il reste aussi à savoir si le public a envie de se replonger dans le film des dernières heures de la princesse brisée. Pour la pauvre Diana, cet anniversaire ne change forcément rien… mais c’est loin d’être le cas pour ceux qui sont encore là. Vingt ans après, la mort de Diana cause encore des dégâts. Comment les Windsor ont-ils vécu cette succession de célébrations ?

Diana pulvérise Camilla

A la mort de Diana, tout le monde pensait que Camilla ne pourrait jamais aimer le prince Charles au grand jour. Et pourtant, au fil du temps, le grand amour du prince de Galles a réussi à gagner une place dans le cœur des Britanniques. Camilla a même joué la stratégie gagnante en incarnant parfaitement l’anti-Diana. De toute façon, elle n’en a ni le look, ni l’aura et encore moins le caractère.


 

L’opération "rescue Camilla" a fini par fonctionner et Charles a pu convoler avec sa bien-aimée. Sa cote est remontée dans l’opinion au point que rien ne semblait plus s’opposer à ce que Camilla devienne un jour reine consort. Mais depuis quelques mois un vent mauvais s’est levé. Toutes les commémorations entourant Diana ont eu pour effet de la remettre au cœur de l’attention. Dès lors, la duchesse de Cornouailles est redevenue l’ennemie publique numéro un, celle qui a berné Diana en lui prodiguant de bons conseils, tout en couchant avec Charles. Le résultat est tombé comme un couperet : ils ne sont plus que 14% de Britanniques à souhaiter que Camilla porte un jour le titre de reine. Il faudra à nouveau laisser du temps au temps pour reconquérir les cœurs volages de l’opinion.


Le prince Charles en grand méchant !

Mais ses fils sont là pour le défendre…  Après la mort de Diana, des pros de la communication se sont attaqués au cas Charles. Il s’agissait de remonter son image, sortie laminée de l’affaire Diana. Le palais a carrément fait appel à un spin doctor pour changer l’opinion publique. A force de bonne volonté, d’assiduité sur le terrain et de sourires apaisants, le prince de Galles avait presque réussi à faire oublier qu’il avait aussi été l’époux de Diana. Et puis, patatras ! L’année des célébrations a rappelé que Charles était aussi le mari infidèle, le prince sans cœur, l’homme qui décrivait Diana comme une bécasse, une épouse sans cervelle.


 

Depuis plusieurs mois, il encaisse les critiques sans broncher. Il est la dernière personne qui doit s’exprimer sur la fameuse nuit du drame. Il est l’homme qui doit se faire le plus discret possible, le temps que passe l’orage. Bref, Charles doit faire le gros dos. Et du côté de ses fils ? William et Harry ont toujours été proches et solidaires de leur père mais cette année, ils se sont bornés à rappeler que le prince Charles ‘avait fait ce qu’il pouvait’. C’est ce que l’on appelle le service minimum.

William et Harry parlent trop

Ces derniers mois, les fils de Diana ont multiplié les déclarations. C’est forcément la parole de William et Harry que l’on attendait en cette année anniversaire. Et le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont parlé ! Le prince William a multiplié les réactions en rappelant à quel point l’épreuve avait été difficile à vivre. Il a raconté comment il avait suivi le cercueil de sa mère, la tête baissée et le souvenir qu’il a gardé des mains mouillées des gens qui venaient de sécher leurs larmes. Voici quelques exemples de ses confidences : "Je pense que nous avons le sentiment de l'avoir abandonnée quand nous étions plus jeunes » ou encore « Nous n'avons pas pu la protéger. Aujourd’hui, nous avons le sentiment que nous devons rappeler la personnalité et la personne qu'elle était. Il était de notre responsabilité de fils de la protéger. " Il parle aussi de Kate : "J'aimerais avoir ses conseils. J'aurais aimé qu'elle rencontre Catherine et qu'elle voie les enfants grandir. Ça me rend triste qu'elle ne puisse jamais le faire et qu'ils ne la connaîtront pas."


 

Les blessures de la vie ont enseigné la prudence au prince : "Je me sens mieux mentalement pour en parler honnêtement et évoquer son souvenir. Il m'a fallu presque vingt ans pour arriver à ce stade. Mais c'est toujours difficile, parce qu'à l'époque, c'était tellement brutal. Et ce n'était pas un deuil comme les autres, parce que tout le monde le sait, tout le monde connaît l'histoire, tout le monde connaissait notre mère. "

De son côté, Harry a expliqué qu’il avait craqué et presque perdu la raison suite à ce drame. Vingt ans plus tard, on sent que les blessures des fils de Diana ne sont pas encore refermées.

 

Et Diana dans tout ça?

Vingt ans plus tard, il est aussi temps de faire le bilan de la vie de Diana. Une princesse lumineuse qui a fondamentalement changé l’image des princesses. Impossible aujourd’hui pour une Mathilde, une Maximà ou une Kate d’ignorer l’héritage d’une princesse des cœurs qui est allée à la rencontre des plus humbles. Même chose pour le look, une princesse d’aujourd’hui doit aussi être une ambassadrice de l’élégance et de la mode.


 

Mais Diana sert aussi de contre-exemple. Une princesse moderne doit éviter les pièges dans lesquels est tombée Diana. Elle ne doit pas être une fashion victim et ne peut en aucun cas se lancer dans une partie de bras de fer contre l’institution royale. Il vaut mieux la faire évoluer en douceur, de l’intérieur, en évitant les conflits. Tous ces écueils, Kate a bien appris à les éviter.


 

Retrouvez-moi tous les soirs dans  "On refait le monde" à 18h30 heures et dans  "Quelle Histoire !" le weekend sur Bel RTL.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos