Cette majestueuse construction bluffe le jury du Meilleur pâtissier: "C’est très poétique, c’est complètement réussi" (vidéo)

 

L’épreuve artistique du Meilleur pâtissier, spécial professionnels est toujours l'occasion de voir des pièces magnifiques, majestueuses, originales etc sortir de l’imaginaire des candidats. Cette semaine, pour la première demi-finale, une équipe a été nettement supérieure aux autres.

Pour la deuxième partie de la première demi-finale du Meilleur pâtissier, ce lundi soir sur RTL TVI, les quatre brigades ont dû réaliser une œuvre artistique à base de croquembouche, de choux et de Saint-Honoré. Le tout en suivant le thème : la science-fiction. Tous les candidats y ont mis tout leur cœur pour tenter de gagner la place en finale. Mais une brigade s’est surpassée, celle des filles.


"C’est très poétique"

Elles ont réalisé une guerrière de l’espace proche de la perfection et ont bluffé le jury. "C’est très poétique. Il n’y a pas de visage et pourtant j’ai l’impression qu’il y en a un. C’est beau, c’est fin. Le saint-Ho’ s’intègre parfaitement dans la pièce, ça fait partie de la pièce, c’est complètement intégré. C’est complètement réussi, franchement, c’est très beau", a commencé un Philippe Conticini dithyrambique.


"J’aime beaucoup ça, c’est très appétissant"

Même avis du côté de l’impitoyable Frédéric Bau. "L’idée d’avoir fait fondre la nougatine très finement étalée, elle enveloppe comme un petit cocon le chou, je trouve ça très trognon. C’est très féminin, ça fait presque des petits bijoux, donc je m’y retrouve et dans le thème et dans la gourmandise que j’aime bien du Saint-Honoré. J’aime beaucoup ça, c’est très appétissant", a-t-il commenté.

A la dégustation, Cyril Lignac, Philippe Conticini et Frédéric Bau ont relevé quelques défauts, mais Pierre Hermé a jugé le Saint-Honoré délicieux. Un soulagement pour le trio féminin.

Ce sont d’ailleurs elles qui se sont logiquement qualifiées pour la finale.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos