TPMP: voici ce qui s’est réellement passé en coulisses avant le canular homophobe

TPMP: voici ce qui s’est réellement passé en coulisses avant le canular homophobe
 

Que s’est-il passé dans les coulisses Touche pas à mon poste avant le canular qui a valu à l’émission de Cyril Hanouna d’être sanctionné par le CSA ? On en sait un peu plus

Le Parisien a retracé le fil des événements qui ont poussé l’animateur a piéger des homosexuels en direct sur C8.

Le 19 mai 2017, une séquence passe sur C8 dans l’émission Touche pas à mon poste et choque le PAF et des millions de téléspectateurs. Cyril Hanouna réalise en direct un canular, piégeant des homosexuels par téléphone, déclenchant ainsi la plus grosse polémique qu’ait connu l’émission.

Le Parisien a tenté de comprendre ce qu’il s’était vraiment passé pour que cette séquence soit mise sur pied et validée par la production.

Selon le quotidien, c'est Kakoumbé, le directeur artistique de H2O (la société de production de TPMP) qui est à l'origine de ce dérapage. "Kakoumbé, qui travaillait avec Arthur et Cauet avant, sait parler aux jeunes. Et ça, c'est la principale obsession de Cyril", raconte un membre de la production au Parisien.

Autre fait, c'était déjà lui qui avait proposé de piéger Matthieu Delormeau en lui faisant croire qu'il était complice de meurtre plus tôt dans l’année.

"Une fois à l'antenne, il est obligé de faire le show"

La suite coule de source. Les conseillers aux programmes de C8 valident l'idée, ainsi que Gérald-Brice Viret, le directeur général des antennes de Canal+: "Venant de l'univers de la radio, j'ai entendu bien pire", explique-t-il dans l’article. Pourtant, selon lui, Cyril Hanouna a quelques doutes avant de réaliser ce canular. Mais il choisit de ne rien dire. "C'est la notion de piéger des gens qui l'a fait tiquer. Mais une fois à l'antenne, il est obligé de faire le show".

Finalement, en régie, on décide de couper court à la séquence, qui commence à poser problème. "Cyril pouvait tenir toute la nuit, mais le canular en a dérangé certains et on a écourté", a reconnu Kakoumbé.

La suite on la connait. Début juin, le CSA prive de publicité pour trois semaines Touche pas à mon poste pour deux séquences diffusées fin 2016 et qui avaient suscité des plaintes, l'une pour atteinte au respect de la personne humaine et l'autre pour sexisme.

Concernant le canular homophobe, Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel réfléchit encore aujourd'hui à d'autres sanctions pour la rentrée. Entre temps, de nombreux annonceurs ont déjà lâché spontanément l'émission.

"On a compris notre erreur, a conclu un membre de la production auprès du Parisien. Cyril, lui, n'a pas compris qu'on le qualifie d'homophobe. Et malgré ses excuses, il a continué à rire de son canular".

Tandis que les téléspectateurs et les hommes piégés eux, ne rigolent pas vraiment.


Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos