SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Crise cardiaque : méfiez-vous du bruit de la circulation !

TopSante , le

Le trafic routier provoquerait une nuisance sonore qui serait liée à une élévation du risque d'infarctus, croient savoir des chercheurs danois.

 

Après le danger des moteurs Diesel dont la fumée serait cancérigène, le danger du bruit du trafic routier ? Celui-ci est dans le collimateur des chercheurs de l’Institut d’épidémiologie de la Danish society à Copenhague. Le bruit des voitures est soupçonné d’augmenter le risque de crise cardiaque, rien de moins, d’après leurs conclusions publiées dans la revue scientifique PLoS One.

Les chercheurs danois ont découvert que les personnes dont le domicile était situé à proximité d’une route à forte intensité sonore avaient le plus de risque d’avoir une crise cardiaque. Tous les 10 décibels de bruit, on constatait une aggravation du risque d’attaque de 12 %, rapporte ABC news.

Les scientifiques ont fait cette relation entre cette nuisance sonore et la santé cardiaque en observant 50 000 personnes âgées de 50 à 64 ans vivant dans les deux plus grandes villes du Danemark, Copenhague et Aarhus. De 1988 à 2006, ils ont passé à la loupe de nombreux aspects de leur santé, passant en revue notamment les différents endroits où ils ont habité. Sur la base de la localisation de leur domicile et l’analyse de la circulation routière, l’équipe scientifique a calculé à combien de décibels chaque personne était exposée.

1 600 participants sont décédés d’une crise cardiaque au bout des dix premières années de l’expérience.

Crise cardiaque et bruit : une relation complexe

Si les cardiologues trouvent la relation entre le bruit du trafic et la crise cardiaque digne d’intérêt, ils peinent à cerner les raisons exactes à ce problème. Les chercheurs danois apportent un début de réponse en supposant que la nuisance sonore engendrerait un stress, facteur de risque cardiaque. Ils émettent également l’hypothèse que le manque de sommeil consécutif à cette nuisance sonore puisse avoir une incidence sur la santé cardiaque.

Une autre piste suggérée par des cardiologues suggère que la pollution atmosphérique entraînée par un trafic dense serait responsable sur l’augmentation du le risque d’attaque. Les particules présentes dans l’air pollué sont en effet très nocives pour le cœur et les vaisseaux sanguins.

Cette étude danoise n’est pas la première à pointer les dangers des bruits du trafic routier. Une étude suédoise avait déjà fait le lien entre la pollution sonore et l'hypertension.

Lire la suite sur Top Santé

3010

 




Réagissez à cet article


Haut